Raccourci vers la home Navigation dans le menu principal Raccourci vers la recherche Raccourci vers le plan du site Raccourci vers http://www.generali.com Impression de la page Changement de la taille de police de caractère Raccourci vers la page "Contactez-nous"

Skip to Content

Toute l’actualité

Solidité de Generali : quels indicateurs ?

13/01/2012

Generali a récemment présenté ses résultats, qui témoignent, dans un contexte économique difficile, de la solidité financière du Groupe. Mais sur quels indicateurs précis reposent la performance et la ténacité de Generali en pleine crise de l’endettement des pays européens ? Eléments de réponse.


Pour évaluer la solidité financière d’une entreprise et ses perspectives de croissance, plusieurs indicateurs peuvent être analysés.

Le chiffre d'affaires

Le chiffre d’affaires (total des ventes de biens et de services) est un bon indicateur du dynamisme d’un secteur ou d’une entreprise. Un secteur dont le C.A. est en croissance indique en effet l’intérêt du marché pour ses produits ou services.
 

Les résultats financiers

Ils traduisent l'enrichissement ou l'appauvrissement d’une entreprise au cours de l'exercice considéré.

  • Le résultat opérationnel est le résultat du processus d'exploitation et d'investissement de l'exercice. Il reflète l'accroissement de richesse dégagé par l'activité commerciale de l'entreprise.
A fin septembre 2011, le résultat opérationnel du Groupe reste stable,
à 3,1 Milliards d'euros
, dont :
- 1,9 Mds € pour les contrats d’assurance vie,
- 1,2 Mds € pour les autres produits d’assurance, avec un résultat opérationnel en hausse de 36,4 %.
  • Le résultat net est la part du résultat opérationnel revenant aux actionnaires après que les créanciers et l'Etat ont perçu leur part. Ce résultat net peut donc être distribué sous forme de dividendes, ou mis en réserve (et augmenter ainsi le montant des capitaux propres de l'entreprise).
     
A fin septembre 2011, le résultat net du Groupe s’élève à 825 M€ (contre 1,3 Mds € à fin septembre 2010), ce chiffre intégrant la dépréciation d’une partie des portefeuilles obligataires et actions (dont la Grèce).

Les fonds propres

Ils constituent un indicateur de santé financière primordial, notamment dans le secteur de l’assurance. Les fonds propres et provisions doivent être suffisants :

  • pour couvrir les obligations prévues dans les contrats d’assurance de biens (auto, habitation...),
  • pour garantir le capital investi sur les fonds en euros des contrats d’assurance vie, ainsi que les intérêts acquis durant le contrat.

Les assureurs sont soumis à des obligations réglementaires en termes de provision et de diversification ; ils doivent disposer de fonds propres minimaux strictement définis.

solidité assurance vie GeneraliAssureur responsable, Generali mène une politique de gestion à long terme alliant sécurité et performance.

Le modèle économique du Groupe, fondé sur la diversification de ses produits et activités (retraite, prévoyance, épargne, automobile, habitation, risques professionnels, assistance…), des zones géographiques et des canaux de distribution, complémentaires, lui permet en effet d’optimiser les performances de ses produits et de lisser les risques.
 

Les fonds propres de la compagnie ont triplé depuis 2003 pour atteindre leur plus haut niveau historique en 2010 à 4,6 milliards d’euros.

Le taux de solvabilité

Le taux de solvabilité illustre la capacité d'une entreprise à faire face à ses engagements financiers en cas de liquidation, c'est-à-dire d'arrêt de l'exploitation et de mise en vente des actifs. Là encore, la réglementation impose des normes précises aux compagnies d’assurance, qui doivent en effet posséder un montant d’actifs réels plus important que celui de ses dettes et engagements.

  • Dans le cas de l’assurance vie, le niveau minimum requis est égal à la somme de 4 % des provisions des contrats en euros et de 1 % des provisions des contrats en unités de compte.
  • En assurance non-vie, le minimum réglementaire de marge de solvabilité est égal au maximum entre 16 % du montant des primes émises au cours de l’année et 23 % de la moyenne sur les 3 dernières années de la charge annuelle de sinistre.
     
La marge de solvabilité des compagnies du groupe est supérieure aux exigences réglementaires. Selon la réglementation en vigueur, chaque compagnie d’assurance, prise individuellement, doit disposer de la marge de solvabilité nécessaire pour faire face à ses engagements vis-à-vis de ses assurés.

Generali France, 2e assureur généraliste sur le marché français, est un acteur majeur en Épargne, dont la solidité financière est avérée et reconnue.

Back to top