Vacances : 10 choses à savoir sur l’échange de maisons

 
25/07/2017

Enfin les vacances ! Si l'échange de logements est séduisant, il présente aussi des risques. Mode d’emploi pour éviter les déceptions.

Vacances : 10 choses à savoir sur l’échange de maisons

Cet été, au lieu de louer un logement, pourquoi ne pas faire un échange ? Une solution économique qui permet par ailleurs de mieux s’immerger dans la vie locale. À condition de bien s’y préparer pour éviter les mauvaises surprises…

1. Anticipez

L’échange de maisons ne s’improvise pas à la dernière minute. La plupart des sites spécialisés conseillent de s’y prendre deux à trois mois à l’avance pour avoir le temps de fixer toutes les modalités de l’échange, bien préparer votre logement et faire connaissance avec vos hôtes.

2. Assurez-vous de la fiabilité du site

Pour trouver un échange, vous avez le choix entre vous adresser à une agence de voyages spécialisée ou à un site d’échanges.
Quelle que soit la solution choisie, vérifiez la présence de services d’assistance en cas d’annulation tardive ou d’accident. Pensez également à consulter les forums. Les commentaires publiés vous permettront de vous assurer de la fiabilité de la plateforme.

3. Soyez précis dans votre annonce

Une fois inscrit comme membre sur le site de votre choix, proposez votre logement en rédigeant une offre détaillée et réaliste, comme si vous le mettiez en location. Pensez à décrire votre domicile et ses équipements, mais aussi les environs (présence de commerces, d’une ligne de bus, d’un parc pour enfants…). Plus vous mettrez de photos, plus vous multiplierez vos chances de conclure un échange. Néanmoins, ne survendez pas votre logement et son emplacement, sinon l’effet déceptif sera au rendez-vous. Veillez par ailleurs à soigner votre fiche de présentation et à y détailler vos goûts et habitudes. L’échange n’en sera que facilité.

4. Trouvez votre lieu de villégiature

En parallèle, consultez les offres correspondant à vos attentes (lieu, dates, capacité d’accueil) et contactez les propriétaires. Les photos vous ont séduit au premier coup d’œil ? Vérifiez les environs avec Google Street View. Sachez que les logements ne doivent pas nécessairement être équivalents pour pouvoir être échangés. Vous pouvez très bien troquer votre 2 pièces à Paris contre une villa à la campagne en Toscane. Il suffit de vous mettre d’accord avec les personnes qui vous recevront chez elles.

5. Choisissez des hôtes compatibles

Après avoir vérifié l’identité de vos invités et consulté leurs éventuelles références, assurez-vous d’être sur la même longueur d’onde. Prenez le temps de lire en détail leur fiche de présentation (goûts, habitudes, exigences…). Puis, par mail, téléphone ou Skype, faites connaissance avec eux et posez-leur toutes les questions qui vous viennent à l’esprit. Au moindre doute, refusez l’échange.

6. Mettez-vous d’accord sur les termes de l’échange

À quelle date l’échange aura-t-il lieu précisément ? Vos dates doivent coïncider. Pensez par ailleurs à évoquer l’utilisation du matériel comme la voiture, les vélos, la piscine, la poussette, Internet et le téléphone…
N’hésitez pas à exposer vos interdits ! Abordez également la question des cigarettes, des animaux à garder, des plantes et aussi du ménage. Dans quel état souhaitez-vous retrouver votre logement ? Le linge de maison est-il fourni ? Autant de points qui méritent d’être abordés des deux côtés. Pour clarifier les modalités de l’échange, n’hésitez pas à rédiger un contrat d’échange : il vous servira de référence en cas de problème. Pour vous aider, des modèles de contrats types sont disponibles sur le web.

7. Soyez aux petits soins avec vos hôtes

Vos hôtes apprécieront également que vous réalisiez un guide pratique sur l’utilisation de votre logement, le fonctionnement des équipements (électroménager, chauffage ou climatisation, box internet, alarmes…), les contacts utiles et numéros d’urgence, et les bons plans des environs. Cela vous évitera par ailleurs d’être inondé de questions pendant le séjour. N’hésitez pas à demander à vos hôtes d’en faire de même et à rappeler dans ce document les règles que vous aimeriez voir respecter.

8. Sollicitez votre voisin ou un proche

Une fois la date de séjour fixée, demandez à un voisin ou un proche de confiance d’accueillir vos hôtes pour la remise des clés. Ils apprécieront le contact et pourront compter sur lui pour régler d’éventuels problèmes en votre absence (plombier, dépannage…). Votre relai local pourra si besoin vous rassurer par e-mail sur le bon déroulé du séjour de vos invités.

9. Préparez votre maison

Faites un grand ménage, tondez le jardin, videz un ou deux placards pour laisser de la place à vos hôtes, placez les draps et serviettes en évidence sur les lits et mettez les affaires fragiles et auxquelles vous tenez à l’abri. Pour être sûr de ne rien oublier de ce que vous avez promis, passez en revue la liste publiée dans votre annonce.

10. Vérifiez vos contrats d’assurance

En cas de dégâts causés au logement, ces derniers pourront être pris en charge au titre de votre assurance multirisque habitation. Avant votre départ, pensez simplement à prévenir votre assureur de l'échange et informez-le du nom et de la durée de séjour de vos hôtes. Si vous échangez également vos voitures, veillez également à ce que votre contrat d’assurance s’applique à un autre conducteur. Enfin, faites-vous confirmer par votre assureur que votre garantie responsabilité civile de propriétaire s’applique à l'égard de vos hôtes, notamment en cas de dommages provoqués par un défaut d’entretien du logement.

 

Bon à savoir : l’échange de domicile s’appuie sur un contrat moral lequel fixe les modalités de cet échange. Sans transaction financière, il s’apparente à une invitation. C’est un peu comme si vous prêtiez votre domicile à des amis.

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.

Nos solutions