Fonds Generali Pacifique : interview du gérant

 
23/01/2012
actions-asie-pacifique-hors-japon
Quel type de fonds privilégiez- vous ?

Amparao Sampedro : « Le coeur du portefeuille est investi en fonds globaux sur la zone Asie- Pacifique, avec un univers plus ou moins étendu selon les supports. Notre style de gestion est plutôt opportuniste. Une part stable du portefeuille est investie sur des fonds GARP, c’est-à-dire « croissance à prix raisonnable », mais notre univers comprend tous les fonds UCITS III investis en Asie et Pacifique hors Japon, y compris les supports d’obligations convertibles et les OPCVM taux, dans les limites de notre prospectus bien évidemment. On trouve donc des fonds « value », des fonds « growth », des fonds indiciels ou encore des fonds de petites et moyennes valeurs.

Même si la croissance de l’Asie-Pacifique, hors Japon, est plus forte et plus dynamique que celle de l’Europe et des Etats-Unis, ces marchés boursiers restent très volatiles et corrélés aux fluctuations des places américaines et européennes.

Il faut donc pouvoir atténuer cette volatilité. Nous pouvons, par exemple, dans la poche « satellite » arbitrer en faveur de fonds décorrélés des marchés d’actions. A ce titre, l’univers d’investissement s’enrichit régulièrement comme par exemple sur les obligations convertibles et plus récemment sur les stratégies « long/short » en format UCITS. »

 
Quelle stratégie avez-vous mené ces derniers mois ?

A. S. : « Nous avons, dès le début de l’année 2011, augmenté notre biais défensif au travers d’un support investi en obligations convertibles hors Japon. Nous avons encore accentué ce biais en mars, en souscrivant à un fonds long/short actions « Grande Chine ». En juillet, peu confiants sur la devise, qui était nettement surévaluée, nous avons soldé notre position sur un fonds d’actions pures australiennes.

Par ailleurs, la première position de Generali Pacifique est un fonds d’actions globales sur l’Asie hors Japon, défensif, avec un faible beta et investi en petites et moyennes valeurs. En ce début d’année 2012, nous sommes axés sur la thématique porteuse de la consommation domestique, et ce d’autant plus après la forte correction des valorisations en 2011. »

 
Quelles sont vos perspectives sur la zone Asie- Pacifique ?

A. S. : « Nous restons confiants pour le moyen terme au vu de la solidité des fondamentaux de ces économies et de leurs dynamiques de croissance structurelle. Néanmoins, une certaine volatilité pourrait perdurer à court terme. Bien sûr, les déficits publics et l’endettement budgétaire des économies asiatiques représentent moins de la moitié de ce qui est observé dans les pays développés, ce qui permettra aux économies asiatiques de mener une politique fiscale accommodante si leur croissance venait à trop ralentir, dans le sillage notamment de la récession en Europe.

Néanmoins, il faudra surveiller la dynamique de la consommation domestique, nouveau fer de lance de nombre de ces économies, notamment la Chine. La hausse des salaires observée dans ce pays représente, certes, un moyen de consommation accru pour la classe moyenne qui dépense de plus en plus, ce qui favorisera les entreprises de consommation domestique. Cependant, cette inflation salariale représente aussi un coût pour les entreprises, notamment les PME qui ont de plus en plus de difficultés à trouver des financements auprès des établissements financiers publics. »   

 
Fiche pratique : Fonds Generali Pacifique
  •     Date création : 30 octobre 2001
  •     Fonds de fonds Actions Internationales Zone Asie-Pacifique hors Japon
     

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions
Votre avis nous intéresse.

Le site generali.fr a évolué. Souhaitez-vous donner votre avis ?