L’Agence nationale de l’habitat accroît son soutien aux seniors

 
07/05/2013
adaptation-logement
Un contexte plus difficile pour les seniors
La part des personnes âgées dans la population française s’accroît sans cesse. Beaucoup d’entre elles sont en situation de perte de mobilité. La question du maintien à domicile se pose donc aujourd’hui, aussi bien dans les grandes villes que dans les campagnes, dès lors qu’une personne en situation de dépendance croissante peut se trouver isolée.

L’Anah intervient pour financer l’adaptation des logements pour ces personnes particulièrement vulnérables.

 
Des subventions pour l’habitat des personnes fragiles

De 35 à 47 millions d’euros : c’est l’augmentation budgétaire substantielle que l’Anah a décidé de mettre au service des seniors. L’objectif est de subventionner les travaux d’aménagement nécessaires pour adapter les logements des seniors en perte d’autonomie. Cela leur permet de se maintenir le plus longtemps possible à domicile et d’éviter l’hospitalisation ou le placement en maison de retraite.

 
Comment accéder aux subventions de l’Anah ?

Les aides proposées par l’Agence nationale de l’habitat sont attribuées sous conditions de ressources. Les taux de subvention sont les suivants :

  • 35 à 50 % des frais pour les propriétaires et locataires âgés occupant une habitation dans le privé, avec plafonnement à 20 000 €,
  • 35 % des frais pour les bailleurs, avec plafonnement à 60 000 €.

Pour demander une aide, vous pouvez vous renseigner par téléphone au 0820 15 15 15 (0,15 euro TTC la minute). Vous pouvez également consulter la page Demande d’aide du site internet de l’Anah. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires, en particulier au sujet des aides au montage de votre dossier et des modalités d’attribution et de paiement des subventions.

À noter : les travaux ne doivent pas avoir été commencés au moment du dépôt de la demande de subvention et doivent être réalisés par des professionnels.
 
Pour quels logements et quels travaux ?

Les aides de l’Anah concernent les logements anciens : ils doivent être achevés depuis plus de 15 ans à la date de décision de subvention. Les travaux peuvent notamment concerner :

  • la création ou l’élargissement d’ouvertures pour couloir, baies vitrées,
  • la création, la modification ou le remplacement d’équipements sanitaires et robinetterie (évier, lavabo, douche, baignoire, W-C, etc.) en vue d’une adaptation au handicap,
  • l’installation, l’adaptation ou la mise aux normes d’un ascenseur ou d’un appareil permettant le transport de personnes à mobilité réduite (monte-personne, plate-forme élévatrice…),
  • l’installation de mains courantes, de barres d’appui,
  • l’élargissement ou l’aménagement d’une place de parking dans le cadre de travaux pour l’autonomie de la personne,
  • l’extension du logement dans la limite de 20 m² de surface habitable dans le cadre d’une adaptation aux besoins d’une personne à mobilité réduite.

 

La répartition globale des aides en 2012 est la suivante :

Propriétaires occupants

Nombre de logements aidés

Subventions (en M€)

Subvention moyenne au logement (en €)

 

Total

 

34 979

 

132,3

 

3 782

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.