Rénovation thermique : les aides gouvernementales renforcées

 
17/05/2013
anah-renovation-thermique
Renforcement du programme « Habiter mieux »

Le 9 avril, lors des rencontres nationales sur la précarité énergétique organisées par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), le gouvernement a annoncé un renforcement du programme « Habiter mieux ».

L’objectif est d’aider financièrement les familles les plus modestes à effectuer des travaux de rénovation thermique de leur logement. Deux mesures ont été prises : le relèvement des plafonds d’accès et l’augmentation du montant des aides. Elles entreront en vigueur début juin 2013.

 

Augmentation des plafonds d’accès

Les plafonds d’accès aux aides de l’Anah pour la rénovation thermique (correspondant aux revenus du ménage) sont portés à 23 881 euros en Île-de-France (contre 17 057 euros auparavant) et 18 170 euros hors Île-de-France (contre 11 811 euros auparavant). 4 millions de propriétaires supplémentaires devraient ainsi pouvoir bénéficier des aides de l’Anah.

 
Subventions et primes Fart majorées

Les subventions de l’Anah seront majorées de 35 % pour les ménages modestes et de 50 % pour les ménages très modestes. Par ailleurs, la prime Fart (Fonds d’aide à la rénovation thermique) est elle aussi augmentée :

  • pour les propriétaires occupants, elle passe de 1 600 euros à 3 000 euros sur 2 ans et pourra être majorée de 500 euros en cas d’aide de la collectivité territoriale,
  • pour les propriétaires bailleurs, la prime passe à 2 000 euros,
  • pour les copropriétés en difficulté, une prime de 1 500 euros par lot d’habitation principale pourra être accordée, cumulable avec la prime Fart.

Pour les propriétaires les plus modestes, la subvention publique représentera au minimum 70 % du montant des travaux.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.