Assurance vie : un produit de trésorerie fiscalement attractif

 
06/10/2009
assurance-vie
​Dès 8 ans de détention, des plus-values faiblement imposées
Les plus-values que vous dégagez sont exonérées d'impôt sur le revenu (hors prélèvements sociaux de 12,1 %) jusqu'à 4 600 € si vous vivez seul et 9 200 € si vous êtes en couple soumis à imposition commune.
 
Au-delà, vos plus-values sont imposées selon votre tranche marginale d'imposition sur le revenu ou, sur option, au prélèvement forfaitaire obligatoire de 7,5 % (contre 18 % pour les autres produits de placement).
 
Conclusion : votre contrat d'assurance vie peut constituer un support d'épargne de court terme intéressant si vous le détenez depuis plus de 8 ans.
 
Avant 8 ans : des produits et intérêts non imposés
Avant 8 ans, vos produits et intérêts capitalisés ne sont pas imposés si vous n'effectuez pas de retrait. Profitez-en donc pour effectuer un maximum de versements. 
Mais attention à éviter les retraits : ils sont taxés à hauteur de 35 % pendant les 4 premières années et de 15 % de la 5e à la 8e année.
 
Une alternative aux livrets d'épargne
Après 8 ans, vous pouvez prolonger votre contrat d'assurance vie autant que vous le souhaitez. Il vous permet ainsi de valoriser votre trésorerie dans un cadre fiscal avantageux sans limitation de durée.
 
*Source : FFSA (Fédération Française des Sociétés d'Assurances)

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions