Augmentation des taxes sur les carburants

27/12/2017

Le mois de janvier est synonyme de bonnes résolutions et… d’augmentations en tous genres ! 2018 ne dérogera pas à la tradition. Le gouvernement a en effet annoncé une hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier.

Augmentation des taxes sur les carburants

Vous roulez au diesel ?

Mauvaise nouvelle si vous possédez une voiture et que vous faites le plein de diesel : l’Etat souhaite faire converger la fiscalité entre le diesel et l’essence. Pour cela, le diesel va subir une hausse de 10 % des taxes en 2018. Cette mesure fiscale est prévue dans le projet de loi de finances du gouvernement. Elle devrait augmenter de 7,6 centimes par litre les taxes sur le diesel. Cette augmentation devrait complètement annuler les effets de la baisse du prix du pétrole de ces derniers mois. En effet, entre le 1er janvier et le 1er septembre 2017, le prix moyen du carburant à la pompe a baissé de 8 centimes.

Et pour les voitures à essence ?

Contre toute attente, la fiscalité de l’essence va elle aussi augmenter, mais plus lentement. Une augmentation de 3,9 centimes est en effet prévue pour 2018. Jusqu’à présent si vous rouliez à l’essence, vous étiez épargné par les augmentations. En effet, seules les taxes sur le diesel augmentaient contrairement aux taxes sur l’essence qui baissaient. Mais avec la montée en puissance de la contribution climat énergie, également appelée taxe carbone, les augmentations se généralisent. L’objectif est de nous encourager à utiliser des solutions moins polluantes afin de nous préparer à la diminution des ressources disponibles.

Quelles évolutions à venir ?

Préparez-vous à de nouvelles hausses durant les années qui viennent. Car, si la loi de finances est bien appliquée telle qu’elle a été votée, l’Ufip (Union française des industries pétrolières) prévoit une hausse de 31 centimes par litre de diesel d’ici 2022 et de 15 centimes pour l’essence. Le diesel ne sera donc avantageux que si vous êtes un professionnel et que vous roulez beaucoup. Et avec l’extension de la nouvelle prime de conversion, le gouvernement espère vous pousser à revendre votre vieille voiture polluante.

 

Sources 

https://www.lesechos.fr

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr

https://www.ufip.fr

http://www.lemonde.fr

https://www.capital.fr

 

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.