Skip to main content
Auto : jusqu'à 740 000 conducteurs sans assurance selon le FGAO

Auto : jusqu'à 740 000 conducteurs sans assurance selon le FGAO

Entre 370 000 et 740 000 personnes conduisent chaque année en France sans assurance auto selon les chiffres du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages, qui a vu le nombre de dossiers de non-assurance augmenter de 28 % entre 2013 et 2018.

Une hausse de 28 % depuis 2013

Depuis 2013, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), organisme en charge d’indemniser les victimes d’accidents de la route causés par des conducteurs non-identifiés ou non-assurés, a vu le nombre de dossiers de non-assurance augmenter de 28 %, avec 36 000 dossiers de non-assurance traités en 2018.

Un coût collectif... et individuel

La non-assurance représente un coût collectif non négligeable car les assurés, au travers de leurs primes d’assurance, et les assureurs participent au financement du FGAO. En 2018, le FGAO a versé 153 millions d'euros pour indemniser les victimes.

Un coût individuel ensuite parce que le FGAO se retourne contre les auteurs d'accidents qui ne sont pas assurés avec des montants qui peuvent se chiffrer en dizaines de milliers d'euros.

Tant pour les dommages matériels que corporels, la dette colossale peut s’étaler sur toute une vie pour le non-assuré.  

Outre les conducteurs délinquants qui cumulent défaut de permis et défaut d'assurance, la non-assurance a deux causes principales : le non-paiement des primes (45 % des conducteurs qui sont exclus de leur garantie) mais aussi de fausses déclarations entraînant la nullité du contrat (34 %) : antécédents non-déclarés, jeunes conducteurs qui se déclarent conducteurs occasionnels alors qu'ils sont conducteurs principaux, etc.

Pour sensibiliser les conducteurs non-assurés, et particulièrement les jeunes - 46,2 % des conducteurs non-assurés ont moins de 30 ans - le FGAO a lancé une campagne de sensibilisation au travers de vidéos, à voir sur  : roulez-assuré.fr.

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.