Un conducteur sur 4 est stressé au volant

 
13/11/2015
Un conducteur sur 4 est stressé au volant

Selon les résultats d’une enquête nationale menée pour la Prévention Routière*, 27% des Français seraient stressés au volant. Le profil type du conducteur stressé ? Il a moins de 35 ans (à 44%), est conducteur débutant ou moyen (à 40%), est parent d’un ou plusieurs enfants (à 36%) et habite en ville (à 35%). D’après l’enquête, le premier facteur de stress est la conduite dangereuse ou inadaptée des autres (62%), loin devant les embouteillages (35%) et le souci d’être en retard (33%).

Des inégalités face au stress

Au classement des villes qui engendrent le plus de conducteurs stressés, Strasbourg arrive au premier rang (42%), suivie de Toulouse (38%), Bordeaux (34%) et Paris (33%). Le stress peut se manifester par la colère (34%), la fatigue (21%), la perte de concentration (20%) et parfois des comportements à risques induisant des infractions (18%).

Les conseils de la Prévention Routière

Pour réduire le stress, 69% des conducteurs font confiance à un navigateur GPS avec information sur le trafic et 66% aux systèmes d’assistance à la conduite. Ils sont 44% à utiliser des horaires décalés pour se rendre au travail en voiture et 30% à pratiquer le covoiturage.

Quelques conseils de bon sens:

  • Limitez les éléments qui peuvent être source de distraction (téléphone portable allumé, boîte à gants en désordre, boitier GPS mal fixé…)
  • Prenez une marge horaire confortable pour prendre en compte les imprévus (bouchon, erreur de chemin…)
  • Prévoyez des activités pour les enfants afin d’éviter d’être perturbé
  • Sachez détecter vos signes de tension ou d’énervement et faites des pauses régulières

Testez votre “zenattitude” en ligne avec la Prévention routière

Lire l’étude complète

* Enquête réalisée par OpinionWay pour la Prévention Routière et TomTom, du 12 au 18 juin 2015, auprès d’un échantillon représentatif de 1 007 automobilistes français interrogés en ligne.

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions