Autoroutes : des bandes sonores anti-endormissement dès juillet

 
29/03/2012
autoroute-sommeil
La somnolence à l'origine d'un accident mortel sur trois sur autoroute

Sur un an, près de 30% des conducteurs déclarent avoir été victime d'un endormissement avec obligation de s'arrêter, selon l'Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes (ASFA). Cette somnolence se manifeste particulièrement en conduite de nuit et après le repas de midi.

À l'initiative du Comité interministériel de la sécurité routière, des bandes d'alerte sonore seront installées, dès juillet 2012, sur les voies nouvelles ou lors du renouvellement ou d'un aménagement important sur la chaussée ou l'accotement. L'ensemble du réseau autoroutier devrait en être équipé d’ici juillet 2022.*

 
Des bandes sonores sur la bande d'arrêt d'urgence

De couleur blanche, installées sur la bande d'arrêt d'urgence, ces bandes sonores comportent des matériaux proéminents, barrettes ou grosses billes de verre placées à distance régulière, provoquant des bruits et des vibrations dans le véhicule d'un conducteur qui roule dessus. L'automobiliste somnolent peut alors reprendre le contrôle de sa trajectoire... et éviter l'accident.

Pour lutter contre la somnolence au volant, n'oubliez pas qu'il est nécessaire de s’arrêter toutes les deux heures et plus si nécessaire, et ce dès les premiers signes de fatigue. Le sommeil est un besoin physiologique irrépressible. Une seule solution quand on se sent somnolent : s’arrêter et dormir au moins 15 à 20 minutes !

* L'Association des sociétés françaises d'autoroutes (ASFA), qui rassemble les sociétés d'autoroutes concédées à péage, soit 74,5 % de ces voies, indique en avoir déjà équipé la moitié.
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.