Assurance auto : savez-vous calculer votre bonus-malus ?

 
08/11/2016
Assurances auto : savez-vous calculer votre bonus-malus ?

Le bonus-malus, vous connaissez dans les grandes lignes. Mais savez-vous précisément comment le calculer ?

Quel est le principe du bonus-malus ?

Aussi appelé coefficient de réduction-majoration (CRM), le bonus-malus auto est un système de majoration ou réduction du montant de votre cotisation d'assurance automobile à chaque échéance annuelle en fonction du nombre de sinistres dont vous êtes responsables au cours de l'année et du nombre d’années que vous cumulez sans accident.

En résumé, si vous n'avez causé aucun accident dans l'année, vous bénéficiez d'une réduction. À l'inverse, si vous avez été en partie ou en totalité responsable d'un accident, votre prime d'assurance est majorée.

Bon à savoir : le bonus-malus s'échelonne entre 0,50 et 3,50

 

Quelle est la période prise en compte ?

Pour calculer votre bonus-malus, votre assureur se base sur les sinistres survenus au cours des 12 mois antérieurs aux 2 mois précédant l'échéance annuelle de votre contrat.

Par exemple, si l'échéance de votre contrat est prévue le 1er janvier 2017, c'est la période comprise entre le 31 octobre 2015 et le 31 octobre 2016 qui sera prise en compte dans le calcul de votre prime de janvier et pour toute l'année 2017.

À noter : si vous changez de voiture ou d'assurance, votre bonus-malus est automatiquement transféré.

Comment calculer votre bonus-malus ?

Le coefficient de départ est de 1 si vous êtes assuré pour la 1ère fois ou si vous n'êtes plus assuré depuis plus de 2 ans.

Chaque année, ce coefficient évoluera :

- soit vers un malus : le coefficient est majoré de 25 %,

- soit vers un bonus : le coefficient est diminué de 5 %.

 

Tout dépend du cas de figure :

  • Vous avez été victime d'un accident au cours de l'année (non responsable)

L'accident est imputable à un cas de force majeure ou à un tiers ? L'accident a été provoqué par une personne qui conduisait votre véhicule à votre insu (un voleur par exemple) ? Votre bonus-malus reste inchangé. Le vol, l'incendie, le bris de glace ou le sinistre survenu à un véhicule en stationnement par le fait d’un tiers non identifié n'entraînent pas non plus de malus. En revanche, selon les circonstances, heurter un animal sauvage peut être considéré comme ne relevant pas d'un cas de force majeure. Dans ce cas, un malus pourrait s'appliquer.

  • Vous n'avez causé aucun accident au cours de l'année

Après chaque année sans accident responsable, votre bonus-malus se réduit de 5 %. Autrement dit, pour calculer votre nouveau coefficient, il suffit de multiplier celui de l'année dernière par 0,95.

Par exemple :

- Si votre coefficient de l’année dernière est : 1 et que vous n'avez aucun accident responsable au cours de l’année, il faut appliquer le coefficient de 0,95 pour obtenir le nouveau coefficient de bonus-malus, soit 0,95.

- Avec un coefficient de 0,76 et aucun accident responsable au cours de l’année : le coefficient de 0,76 est multiplié par 0,96 pour obtenir le nouveau coefficient de bonus-malus de 0,76.

- Pour un coefficient de 1,30 et aucun accident responsable au cours de l’année : le coefficient de 1,30 est multiplié par 0,96 pour obtenir le nouveau coefficient de bonus-malus de 1,23.

En conséquence, il faut donc cumuler 13 ans sans accident responsable pour atteindre le bonus maximum de 50 % :

Années sans accident responsable et son coefficient de bonus correspondant
Années 0* 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
Coefficient
de bonus
1 0,95

0,90

0,85

0,80

0,76

0,72

0,68

0,64

0,60

0,57

0,54

0,51

0,50

* L'année 0 correspond à l'année de souscription

  • Vous avez causé un accident au cours de l'année dont vous êtes totalement responsable

Un accident dont vous êtes totalement responsable augmente votre coefficient de bonus-malus de l'année précédente de 25 %. Votre nouveau coefficient s'obtient donc en multipliant le précédent par 1,25.

Par exemple :

- Si votre coefficient de l’année dernière est : 1 et que vous avez eu un accident responsable au cours de l’année, il faut appliquer le coefficient de 1,25 pour obtenir le nouveau coefficient de bonus-malus, soit 1,25.

- Avec un coefficient de 0,76 et un accident responsable au cours de l’année : le coefficient de 0,76 est multiplié par 1,25 pour obtenir le nouveau coefficient de bonus-malus de 0,95.

- Pour un coefficient de 1,20 et un accident responsable au cours de l’année : le coefficient de 1,20 est multiplié par 1,25 pour obtenir le nouveau coefficient de bonus-malus de 1,50.

Cas particulier
C'est le premier accident dont vous êtes responsable ? Aucune majoration n'est appliquée si vous avez bénéficié d'un bonus de 50 % pendant au moins 3 ans.
  • Vous avez causé un accident au cours de l'année dont vous êtes partiellement responsable

Si vous étiez partiellement responsable, cet accident augmente votre coefficient de bonus-malus de l'année précédente de 12,5 % quelle que soit votre part de responsabilité dans l'accident.

Votre nouveau coefficient s'obtient en multipliant le précédent par 1,125 :

Coefficient
précédent
1 accident responsable
au cours de l'année
Nouveau coefficient
de bonus-malus
1 x 1,125 1,125
0,76 x 1,125 0,855
1,20 x 1,125 1,35
La bonne conduite récompensée
Après 2 années d'assurance consécutives sans accident, le coefficient applicable ne peut être supérieur à 1. Ainsi, si vous aviez un malus égal à 1,40 au moment de l'échéance annuelle du 1er janvier 2016, et si vous n'avez provoqué aucun accident en 2016 et 2017 à l'échéance du 1er janvier 2018, votre coefficient de bonus-malus redescendra à 1.
  • Vous avez provoqué plusieurs accidents au cours de l'année

Si vous avez causé plusieurs accidents au cours de la même année, une majoration de 25 % de votre coefficient de bonus-malus s'appliquera à chaque accident responsable ou une majoration de 12,5 % à chaque accident dont vous êtes partiellement responsable. Il suffit de multiplier votre coefficient précédent par 1,25 en cas d’accident responsable ou 1,125 en cas d'accident partiellement responsable autant de fois qu'il y a eu d'accidents, le malus maximum étant 3,5.

Comment calculer votre prime d'assurance ?

Il suffit d'appliquer votre coefficient de bonus-malus à la cotisation de base de votre assurance.

Par exemple : si la cotisation de base est de 500 € et que vous n'avez pas eu d'accident responsable durant 4 ans (soit un coefficient de 0,80), le montant de votre cotisation annuelle sera de 400 € (500 € x 0,80).

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous aux dispositions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.

Nos solutions