Bilan du contrôle technique en 2010 : un parc auto plus sûr

 
07/03/2011
controle-technique-auto-bilan
20 millions de contrôles techniques 
En 2010, 20,46 millions de contrôles ont été effectués sur les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers, soit une baisse de 1,2% par rapport à 2009, imputable en partie au renouvellement du parc automobile grâce à la « prime à la casse », mais aussi aux conditions climatiques de décembre 2010, qui ont poussé les automobilistes à reporter leurs visites.
 
 
Les 5 605 centres agréés ont procédé à :
 
  • 17,39 millions de visites initiales (contrôles à l'échéance ou en vue d'une vente)
  • 3,07 millions de contre-visites (vérification de la réparation des défauts signalés)
 
79,34 % des autos passent le contrôle avec succès
79,34% des véhicules particuliers ont passé le contrôle sans encombre en 2010, 20,65% se sont vu prescrire une contre-visite. Un chiffre en amélioration par rapport à 2009 (21,1%). La tendance est la même pour les véhicules utilitaires légers (VUL), avec 24,6% de contre-visites en 2010 contre 25,6% en 2009.
 
Usure irrégulière des pneus, freinage déséquilibré et éclairage mal réglé (trop haut ou trop bas) sont les points de contrôle donnant lieu le plus régulièrement à des contre-visites.
 
La baisse du nombre de contre-visites témoigne d'une amélioration générale du parc auto. Une amélioration due à un contrôle technique plus complet et plus contraignant depuis 2006, qui oblige les automobilistes à faire les réparations nécessaires ; mais également à un parc automobile rajeuni par la prime à la casse et à une fiabilité accrue des modèles mis en circulation ces dernières années.
 
Un contrôle portant sur 10 fonctions essentielles des véhicules
Rappelons que le contrôle technique, obligatoire depuis le 1er janvier 1992, concerne tous les véhicules de plus de 4 ans et doit être effectué ensuite tous les 2 ans. Il porte sur l'examen de 398 altérations dont 165 soumises à contre-visite.
 
Le contrôle technique teste 10 fonctions essentielles du véhicule : « identification » (immatriculation), « freinage », « direction », « visibilité » (pare-brise - rétroviseur), « éclairage - signalisation », « liaisons au sol » (suspension, pneus), « structure de la carrosserie », « équipements de sécurité » (ceintures, sièges, klaxon), « organes mécaniques » et « pollution - niveau sonore ».

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.