Skip to main content

Comment apporter votre aide en période de Covid-19 ?

Vous souhaitez aider ceux qui en ont le plus besoin en cette période de crise sans précédent ? Voici quelques pistes pour vous investir auprès des personnes fragiles ou aux côtés de professionnels qui œuvrent au quotidien pour répondre à l’urgence et aux besoins de première nécessité.

Consulter les différentes initiatives solidaires 

Se mobiliser pour une bonne cause, oui mais laquelle ? La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 engendre de nombreux besoins. Les appels à volontariat depuis chez soi ou sur le terrain auprès de différents publics et professionnels (isolés, SDF, soignants, enseignants, étudiants, agriculteurs…) ainsi que les collectes de dons, se multiplient. Pour y voir plus clair et vous engager en cohérence avec vos sensibilités et compétences, la plateforme Mobilisation-covid recense plus de 60 initiatives et 800 missions émanant de l’État, de structures publiques, associations ou collectifs pour aider, agir, fabriquer et soutenir ceux qui en ont besoin.

S’engager dans la réserve civique 

Vous êtes citoyen français, ou étranger résidant régulièrement en France, âgé(e) entre 16 et 70 ans et en bonne santé (hors maladie chronique) ? Vous pouvez rejoindre la réserve civique. En invitant les Français à la mobilisation générale le 23 mars, le gouvernement a lancé la plateforme jeveuxaider.gouv.fr pour mettre en lien les citoyens avec les associations qui ont besoin de bénévoles. Il suffit de vous inscrire en ligne et de proposer votre aide pour être mis en lien avec une structure. Après cela, vous serez contacté lorsqu’une mission vous correspond. Vous pouvez aussi répondre aux propositions de mission des structures associatives ou publiques (collectivités territoriales, organismes publics…) listées sur le site.

Quatre types de mission sont proposés face à l’épidémie de Covid-19 :

  • l’aide alimentaire d’urgence, avec la distribution de produits de première nécessité et de repas aux plus démunis ;
  • la garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide sociale à l’enfance ;
  • le lien avec les personnes fragiles isolées, les personnes âgées, malades ou en situation de handicap ;
  • la solidarité de proximité, par exemple des courses de produits essentiels pour les voisins les plus fragiles.

Bon à savoir. Vous pouvez consulter les missions disponibles dans toute la France par la rubrique « Trouver une mission » sans inscription préalable. 

Apporter votre aide aux plus démunis 

Les mesures de confinement ont renforcé l’isolement des personnes en situation de précarité ou sans domicile fixe (SDF). De leur côté, les associations humanitaires ont dû se réorganiser et adapter leur logistique pour la protection de tous. Certaines ont ainsi lancé un appel d’urgence à bénévolat pour renforcer leurs effectifs, comme les Restos du cœur pour des missions de manutention, de transport de denrées, de préparation de colis et panier repas, de gestion d’appels téléphoniques et la distribution alimentaire… L’activité du Secours populaire et de la Croix-Rouge s’est également intensifiée avec la crise sanitaire. Ces associations appellent aussi aux dons pour faire face aux besoins.

Rompre la solitude des personnes âgées

Des associations comme « Paris en compagnie » œuvrent à l’année pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, les accompagner lors de leurs rendez-vous médicaux ou simplement pour une balade ou une sortie culturelle. En cette période compliquée, les accompagnements se font désormais par téléphone. N’hésitez pas à vous inscrire !

S’entraider entre voisins

Le confinement a sans doute aussi fait naître des besoins dans votre environnement proche, en particulier pour les personnes âgées, vulnérables et malades. Devenir voisin solidaire permet de s’organiser localement et de faciliter le quotidien de ceux qui en ont besoin : faire garder un enfant, promener le chien, faire les courses, aller à la Poste ou tout simplement prendre des nouvelles d’une personne isolée pour recréer du lien social. 

Vous pouvez aussi rejoindre un réseau d’entraide de proximité, comme la plateforme d’entraide en première ligne qui met en relation avec des travailleurs et des personnes à risque proches de chez vous pour proposer vos services. 

Aider les soignants à distance ou sur le terrain

Vous souhaitez aller plus loin que les applaudissements de 20h et soutenir les soignants dans leur combat contre l’épidémie de covid-19 ? Les talents en couture sont les bienvenus pour participer à la confection artisanale de masques grand public afin d’aider à freiner la propagation du virus. Si vous disposez de logements vides, ils peuvent permettre d’héberger des soignants éloignés de leur domicile. 

Votre aide peut aussi se manifester sous forme de don financier pour répondre à l’appel de l’alliance « tous unis contre le virus » réunissant la Fondation de France, l’Assistance publique et hôpitaux de Paris AP-HP et l’Institut Pasteur, afin d’aider les soignants, les chercheurs et les personnes les plus vulnérables. L’AP-HP recueille aussi des dons sur son fonds d’urgence en faveur des équipes de soignants et de la recherche. 

Si vous avez des compétences professionnelles dans le domaine de la santé, vous pouvez vous engager dans la réserve sanitaire qui intervient en renfort du personnel hospitalier et médical sur des missions diverses, comme l’accueil des urgences, l’intervention auprès des Agences régionales de santé pour le suivi des cas de personnes atteintes par le virus et l’enquête sur l'entourage.
 

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.