Skip to main content

Covid-19 : comment gérer votre déclaration d’impôts ?

La déclaration de revenus demeure obligatoire mais des ajustements pratiques ont lieu cette année, pour tenir compte des effets de l’épidémie et du confinement. Vous pouvez adapter votre impôt en cas de fluctuation de vos revenus ou de vos charges.

Quelle est la date limite à laquelle déclarer vos revenus ?

Le calendrier a été modifié du fait de l’épidémie, le service de déclaration des revenus est accessible en ligne depuis le 20 avril. Selon votre lieu de résidence, la date limite de dépôt est fixée comme suit :

  • le 4 juin pour les départements 1 à 19 ;
  • le 8 juin pour les départements numérotés de 20 à 54 ;
  • le 11 juin pour les départements 55 à 974-975.

La déclaration en ligne est obligatoire dès lors que votre foyer est équipé d’internet. Dans le cas contraire, vous devez demander le formulaire à votre service des impôts et le renvoyer, au plus tard, le 12 juin.

Comment pouvez-vous joindre l’administration fiscale ?

Les centres des impôts sont fermés au public, mais la majorité des démarches sont réalisables en ligne. Si vous avez une question à poser, vous pouvez utiliser la messagerie de votre espace particulier, contacter votre service des impôts par téléphone ou appeler le 0809 401 401.

Comment adapter votre impôt quand vos revenus ont diminué ?

Le prélèvement à la source (PAS) permet d’ajuster rapidement votre impôt ; lors du premier mois de confinement, le fisc a enregistré 38 681 modulations à la baisse des taux de PAS.

Vous êtes en chômage partiel et vos salaires ont diminué ? Vous pouvez obtenir un recalcul de votre taux personnalisé en indiquant cette baisse sur votre espace particulier, via l’onglet « gérer mon prélèvement à la source ». La démarche doit être effectuée avant le 22 du mois, pour être prise en compte dans le taux qui sera appliqué le mois suivant.

Il en va de même si vous êtes un travailleur indépendant. Vous pouvez actualiser le montant des acomptes prélevés chaque mois ou chaque trimestre sur votre compte bancaire, via l’onglet « gérer mes acomptes ». Il est aussi possible de reporter ses échéances, dans la limite de trois fois par an.

Que faire si vous êtes un particulier employeur dont les charges sont modifiées ?

Du fait de la pandémie, un dispositif spécifique a été prévu pour la mise en chômage partiel de votre salarié à domicile.

Vous devez remplir un formulaire sur le site du CESU ou sur celui de Pajemploi pour les gardes d’enfants. Chaque mois, vous devez renseigner les heures réalisées et les heures prévues non réalisées par votre salarié. Pour ces dernières, vous lui versez alors une indemnité exceptionnelle, calculée automatiquement. Elle vous est, ensuite, remboursée.

Dans ce cas, vous renoncez à bénéficier du crédit d’impôt habituellement ouvert. La démarche est néanmoins facultative : vous pouvez choisir de déclarer et payer intégralement les heures de votre salarié comme avant. Vous conservez dans ce cas le bénéfice du crédit d’impôt.

Quel que soit votre choix, cela n’a pas de conséquences au moment de remplir votre déclaration portant sur les revenus et dépenses de 2019. Le crédit d’impôt correspondant vous a déjà été partiellement versé par le biais d’un acompte en janvier (sauf refus de votre part), qui sera complété cet été.

Les effets du placement ou non de votre salarié en activité partielle seront perceptibles après la déclaration de vos revenus et charges de 2020, qui interviendra au printemps 2021.

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.