Épargne : pourquoi prendre des risques ?

 
22/11/2017

Depuis la crise de 2008, les Français épargnent de plus en plus, tout en prenant de moins en moins de risques*. Quelles sont les raisons d’une telle situation ? Quelles alternatives pour épargner sur le long terme avec une prise de risques limitée ?

Epargne, pourquoi prendre des risques ?

Les Français plus fourmis que cigales

L’Europe voulait faire de ses habitants des cigales, elle les a rendus encore plus fourmis !

En effet, au lieu de puiser dans les économies pour consommer plus, les Français préfèrent être certains de ne pas perdre.

Résultat : l’investissement dans des biens immobiliers et dans des placements à court terme (le livret A par exemple) sont en hausse*.

Les risques d’une gestion sans risques

« Mieux vaut tenir que courir », l’adage populaire est plus que jamais d’actualité.
Les Français sont en effet conscients des enjeux liés à l’allongement de la durée de vie, d’où la nécessité de constituer un matelas de précautions et de préparer la retraite, tout en continuant d’aider ses enfants et de constituer un patrimoine à leur transmettre.

Toutefois, ils privilégient les produits comme le livret A et autres livrets bancaires malgré leur faible rendement. Et lorsque ceux-ci ont atteint les plafonds maximums, les Français n’hésitent plus à laisser dormir leur épargne sur un compte courant non-rémunéré !

Mais à force d’être trop prudents, ne risquent-ils pas de transmettre très peu et d’avoir du mal à faire face à leurs besoins une fois retraités ?

Allier prudence et dynamisme

Dynamiser son épargne dans le cadre d’un contrat d’assurance vie peut être un bon compromis.

Les investissements sur les supports en unités de compte proposés dans le cadre d’un contrat d’assurance vie commencent d’ailleurs à prendre du terrain. Ils permettent d’entrer progressivement sur les marchés financiers et de lisser les risques sur la durée.

Le Plan d’épargne en actions (PEA) constitue lui aussi un bon moyen de dynamiser son épargne. Son attrait est renforcé après 5 ans, car il offre une fiscalité avantageuse en cas de retrait.

La diversification est ainsi devenue une des clés de la réussite des investissements sur le long terme pour dynamiser son épargne.

*Sources :

L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous à la notice d’information valant conditions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.