Epargne : les Français privilégient la sécurité (Etude TNS-Sofres)

 
13/01/2012

Les Français continuent à épargner, mais privilégient de plus en plus la sécurité des placements. Tel est le principal enseignement du Baromètre Épargne vague 15 de l'institut TNS Sofres, qui note que malgré l'engouement récent pour les solutions d'épargne à court terme telles les livrets, le placement privilégié pour préparer sa retraite reste de loin l'assurance vie (59%)

epargne-securite-etude

Près de 8 Français sur 10 se déclarent préoccupés par la situation économique et l’emploi et 82% ressentent la nécessité d’épargner tout en estimant qu’il est difficile de le faire (80%).

Face à cette double contrainte, les Français continuent d’épargner mais moins qu’il y a deux ans : 46% ont épargné au cours des 3 derniers mois et 56% au cours des 6 derniers mois. Par rapport à mars 2010,  le taux d'épargnants a fléchi  respectivement de 5 points et 6 points.

Prudence avant tout

Pour leur épargne récente (des 3 deniers mois), les ménages ont privilégié les produits « liquides » : 59% ont choisi le livret A, soit un peu plus d'1 Français sur 4 (27%, + 4 points en 2 ans). L'assurance vie, avec 13% des Français l'ayant privilégiée, baisse par rapport à début 2011 (-2 points) mais se situe au même niveau qu'il y a 2 ans.

La perception du risque envers les placements boursiers s'est accentuée : 93% des Français jugent que les actions sont risquées (contre 87% en mai 2011) ; même hausse sur les obligations (risquées pour 82% vs. 74% en mai) et sur les SICAV et FCP (80% vs. 71% en mai).

Conséquence logique : une grande majorité de Français miserait sur des produits non risqués si on leur proposait de placer 5000 à 10 000 euros :  88%, (+4 points par rapport à mai 2011) préféreraient « les livrets ou assurances vie en euros avec un rendement limité mais un capital garanti », plutôt que « la bourse malgré un rendement plus élevé mais sans capital garanti » (option choisie par 5%).

Et la retraite ?

Seul 1 actif sur 3 déclare se préparer financièrement pour sa retraite, soit un niveau identique à la mesure d'octobre 2004 ou de juin 2008. Par ailleurs, un peu plus d'un tiers (36%) n'a pas encore prévu de le faire.

Parmi cette population d'épargnants prévoyants, le placement privilégié pour préparer sa retraite reste l'assurance vie (59%), nettement devant le PERP (27%) ou les placements boursiers (20%).

 

* Étude réalisée  du 4 au 19 novembre 2011 auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 à 80 ans, selon la méthode des quotas (2003 personnes interrogées).

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions