L’espérance de vie s’est allongée de 5 ans depuis 1980 (OMS)

 
15/03/2013
L’espérance de vie s’est allongée de 5 ans depuis 1980

Un  rapport de l’OMS portant sur 53 pays européens révèle que l’espérance de vie des Européens s’est allongée de 5 ans depuis 1980, pour atteindre 76 ans. Si de grandes inégalités subsistent entre hommes et femmes et entre les différents pays, le tabac et l’alcool restent pointés du doigt.

Des disparités régionales

Comme tous les trois ans, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) vient de publier son « Rapport européen sur la santé » portant en 2012 sur 53 pays européens et 900 millions d’habitants.

Principal enseignement : les Européens vivent désormais 5 années de plus qu’en 1980, avec une espérance de vie moyenne de 76 ans.
 

Néanmoins, les disparités sont grandes entre d’un côté les pays de l’est où les maladies sont plus fréquentes et la mortalité plus grande (le Kazakhstan a l'espérance de vie la plus faible avec 68,7 ans) et de l’autre côté l’Europe de l’ouest, où l’espérance de vie est beaucoup plus élevée, notamment dans les pays méditerranéens (record pour l’Espagne avec 82,2 ans).

De grandes inégalités subsistent également entre les hommes (72,5 ans) et les femmes (80 ans) en matière d’espérance de vie. Selon le rapport, les différences de professions et de mode de vie expliquent en grande partie cet écart.
 

Tabac et alcool toujours en cause

L’OMS estime que les principaux facteurs de risque pour la santé des Européens restent le tabagisme et l’abus d'alcool, ce dernier étant encore responsable de 6,5 % de la mortalité en Europe.

En revanche, les décès dus aux accidents de la route ont diminué de moitié depuis 20 ans, alors que les maladies cardio-vasculaires sont, elles, toujours responsables de 50 % des décès en Europe, suivies par le cancer (20 %).

A noter : les personnes âgées de plus de 65 ans devraient représenter plus de 25 % de la population totale en Europe d’ici 2050.
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.