Skip to main content
Retraite : une étude souligne de fortes attentes en matière de conseil

Retraite : une étude souligne de fortes attentes en matière de conseil

Une étude d’Accenture* conduite dans 15 pays souligne l'inquiétude des particuliers concernant leur futur niveau de niveau de vie à la retraite… mais aussi les fortes attentes en matière de conseil et de solutions d'épargne-retraite complémentaires. En France, seuls 22% des répondants estiment...

9 sondés sur 10 estiment qu'ils devraient épargner dès maintenant

82% des 8112 personnes interrogées se disent préoccupées concernant leur future situation financière à la retraite et près de 9 sur 10 estiment qu’ils devraient épargner dés à présent.

 

Dans le même temps, 53% des sondés pensent ne pas disposer des informations nécessaires pour préparer leur retraite ni des moyens financiers (57%) suffisants pour épargner dans le cadre d’un régime de complémentaire privée.

Seule une petite minorité (6%) trouve son niveau d’épargne actuel suffisant pour couvrir leurs futurs besoins de retraités…


 

Une forte attente de conseil personnalisé

Si la quasi-totalité (93%) des répondants sont conscients qu’ils devront utiliser leur épargne personnelle pour assurer leur niveau de vie à la retraite, plus des deux tiers (67%) ont du mal à quantifier le montant de l’épargne nécessaire… Et moins d’un tiers (29%) déclarent être engagés dans une démarche individuelle d’épargne spécifique pour la retraite, en complément des régimes collectifs dont ils peuvent bénéficier.

 

86% des sondés seraient disposés à souscrire une solution d’épargne retraite si on leur fournit une comparaison claire entre les différentes options de placement. Ils sont également 82% à souhaiter mieux évaluer leurs futurs besoins financiers.

 

22% de Français seulement estiment avoir une idée juste de ce qu'ils devraient épargner pour leur retraite

L’étude note quelques spécificités par pays. A ce titre, les Français sont à peine moins inquiets que la moyenne mondiale (80%) concernant leur retraite, mais ils font partie de ceux qui se pensent les moins bien préparés avec seulement 13% de répondants confiants. Ils ne sont d’ailleurs que 22% à déclarer connaître le montant qu’ils devraient épargner pour maintenir leur niveau de vie lors de leur retraite…


 


*enquête menée auprès de 8112 personnes âgées de 25 à 60 ans dans 15 pays (Etats-Unis, Corée du Sud, Mexique, Pologne, Espagne, Italie, Brésil, France, Allemagne, Russie, Royaume-Uni, Australie, Chine, Inde et Japon)

Partager