Seules 39% des personnes âgées pourraient financer elles-mêmes leur maison de retraite

 
30/05/2013
financement-maison-retraite
30% des Français confrontés à la perte d’autonomie d’un proche

Allongement de la durée de vie, vieillissement des baby-boomers… La population française vieillit, et la question de la dépendance des personnes âgées devient un sujet crucial, auquel le gouvernement compte faire face avec un projet de loi prévu fin 2013.

L’étude TNS révèle ainsi que 30% des personnes interrogées ont d’ores et déjà une personne en perte d’autonomie dans leur entourage, et 19% un parent proche.

Près de 7% des sondés aident personnellement une personne âgée de leur entourage en perte d’autonomie. Dans 61% des cas ces aidants familiaux sont des femmes.

 
Le 3e âge et la dépendance : de plus en plus difficiles à financer

En temps de crise économique, la perte d’autonomie fait aussi naître des inquiétudes quant au financement d’une maison de retraite pour ses parents ou ses proches. L’étude rappelle que le coût moyen d’un tel hébergement s’élève à 2200€ par mois.

Pour seulement 39% des sondés, leur parent serait capable de payer seul le coût de  son hébergement en maison de retraite (-4 points par rapport à 2011), soit directement (14%), soit en vendant pour cela « une partie ou la totalité de son patrimoine » (25%).

Plus inquiétant : 46% des répondants ne pourraient financer les charges d’une maison de retraite, même en ajoutant leurs propres ressources à celles de leur parent (+4 points par rapport à 2011)

 

 

*Étude réalisée du 27 au 30 mars 2013, auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas (1011 personnes interrogées)

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions