Financement retraite et dépendance : une enquête exclusive

 
29/03/2011
financement-retraite-dependance

57% des Français inquiets de l'avenir de leur retraite, malgré la réforme de 2010

Le financement des retraites reste, de loin, la première préoccupation sociale des Français. En dépit de la réforme adoptée en 2010, 57% d'entre eux se disent inquiets quant à l'avenir de leur propre retraite. 38% placent la retraite en tête des sujets « sociétaux » à financer de façon prioritaire, devant l'assurance maladie (17%), la dépendance (9%) ou le chômage (5%)

La crise économique continue de susciter des inquiétudes : 35% des Français interrogés envisagent d'épargner davantage par précaution en 2011, soit 12 points de plus qu'en 2010. Un taux qui monte à 41% chez les actifs, traduisant une forte incertitude face à l'avenir...

Parmi les motifs qui poussent les Français à épargner, l'aide aux membres de la famille (37%) et la préparation de la retraite (30%) se détachent, loin devant la volonté de se constituer un patrimoine (13%) ou la crainte du chômage (12%). Toutefois, si 54% des personnes interrogées déclarent épargner en vue de leur départ à la retraite, seules 16% le font très régulièrement.

Dépendance : le financement par l'assurance privilégié

Si la dépendance ne constitue pas une priorité majeure des français en matière de financement social (seulement 19% des personnes interrogées la mentionnent, contre 61% pour les retraites), elle reste un sujet de préoccupation essentiel pour les plus de 65 ans.

Pour financer la dépendance, près des deux tiers des Français optent pour le recours à l'assurance, sans trancher entre un système volontaire (34% d'opinions favorables) ou obligatoire (31%). La hausse des cotisations sociales (11%) comme la hausse de la CSG (7%) sont en revanche des solutions écartées.

Une majorité de Français (53%) se déclarent prêts à souscrire une assurance volontaire et 49% à transformer un produit d'épargne tel un PERP ou une assurance vie en assurance dépendance.

* Les interviews, confiées à l'institut CSA, ont été réalisées par téléphone les 21 et 22 février 2011auprès d'un échantillon national représentatif de 1005 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas. L'ensemble des résultats est disponible sur le site du Cercle : www.cercledesepargnants.fr (rubrique sondage ou actualité).

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.