Skip to main content
Hausse du crédit d’impôt pour les travaux de rénovation

Hausse du crédit d’impôt pour les travaux de rénovation

Depuis 1er septembre 2014, l’avantage fiscal accordé aux propriétaires et locataires qui réalisent des travaux de rénovation énergétique a augmenté.
30% des dépenses dès la 1ère action de rénovation

Le « crédit d’impôt développement durable » (CIDD) voit ainsi son taux passer à 30 % des dépenses dès la première opération de rénovation, alors qu’il était jusqu’ici de 15 % pour une seule action, sous condition de ressources, ou à 25 % pour un bouquet de travaux (au moins deux actions de rénovation).

 

Cette nouvelle mesure s’applique jusqu’au 31 décembre 2015, mais elle permettra à ceux qui veulent réaliser des travaux d’économie d’énergie dès l’automne 2014 dans leur résidence principale de bénéficier de ce crédit d’impôt.

Il pourra prendre la forme soit d’une réduction de l’impôt sur le revenu, soit d’un chèque du Trésor Public pour les personnes non imposables ou qui payent peu d’impôt sur le revenu.


 

Jusqu’à fin 2015 pour en profiter

Le montant des dépenses (en matériel, hors main d’œuvre) est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple. Le nouveau crédit d’impôt développement durable s’élève donc au maximum à 2 400 € pour une personne seule et à 4 800 € pour un couple.


A noter : à partir du 1er janvier 2015, seuls les travaux effectués par une entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) seront éligibles au crédit d’impôt développement durable.


Partager