Impôts 2016 : quel montant de pension alimentaire pouvez-vous déduire ?

 
28/04/2016
Impôts 2016 : déduction du montant des pensions alimentaires

Sous certaines conditions, vous pouvez déduire de vos revenus les pensions alimentaires versées en 2015 à vos enfants, mineurs ou majeurs, ou à vos parents de plus de 75 ans. Le point sur le montant déductible selon chaque cas de figure.

Votre enfant est mineur

  • Vous n’avez pas sa garde

Si vous êtes divorcé ou séparé, vous pouvez déduire de vos revenus la totalité de la pension alimentaire* que vous versez à votre ex-conjoint, partenaire ou concubin pour l’entretien de votre enfant de moins de 18 ans, à condition que celui-ci soit entièrement à sa charge et ne fasse pas partie de votre foyer fiscal.
À cette pension déductible fixée par le juge, vous pouvez ajouter certaines dépenses prises spontanément en charge par vous : frais de scolarité, de cantine, dépenses médicales… En revanche, les frais liés à l’exercice de votre droit de visite et d’hébergement, comme par exemple les frais de transport, ne sont pas déductibles.

  • Vous avez sa garde alternée

Si vous êtes divorcé ou séparé et que vous avez opté pour le partage de la charge fiscale de votre enfant (c’est-à-dire des parts auxquelles votre enfant vous donne droit), vous ne pouvez pas déduire la pension alimentaire de vos revenus, même si cette dernière été prévue par le juge.

Votre enfant est majeur

  • Il ne vit pas sous votre toit

Vous pouvez déduire jusqu’à 5 732 € par enfant majeur non fiscalement à charge, sous réserve de produire les justificatifs nécessaires (versement de pension, dépenses de logement, de nourriture…). La déduction peut aller jusqu’à 11 464 € si vous participez seul(e) aux besoins du ménage fondé par votre enfant. Cette déduction n’est autorisée que si vous assurez l’entretien de votre enfant dans le cadre de l’obligation alimentaire*.

À noter : les pensions alimentaires déductibles de vos revenus doivent être déclarées par votre enfant.

  • Il vit sous votre toit sans ressources

Dans ce cas, vous pouvez déduire une somme forfaitaire de 3 407 € (3 407 € x 2 si votre enfant est marié ou pacsé) sans produire de justificatifs. Votre enfant n’a vécu chez vous qu’une partie de l’année ? La somme à déduire devra être calculée au prorata du temps passé chez vous, sachant que tout mois commencé est retenu en entier.

Votre parent a plus de 75 ans et besoin de votre aide

Si vous versez à votre parent une pension alimentaire dans le cadre de l’obligation familiale*, aucun plafond ne s’applique au montant à déduire. Vous devez simplement être en mesure de présenter des justificatifs de vos versements (relevés bancaires...) et des dépenses effectivement engagées (factures...).

Si votre parent vit sous votre toit, vous pouvez déduire de vos revenus 3 407 € maximum, à condition que les revenus de votre parent ne dépassent pas 9 600 € pour une personne seule et 14 904 € si vous hébergez vos deux parents mariés ou pacsés.

* Le code civil impose une obligation alimentaire réciproque entre ascendants et descendants. 

À propos de pension alimentaire

Elle peut être versée en espèces ou en nature (hébergement gratuit, paiement de frais médicaux, nourriture, etc.). Attention à ne pas la confondre avec :
-    la prestation compensatoire versée entre ex-époux après un divorce,
-    l’obligation de secours obligatoire pendant la procédure de séparation.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.