Des détecteurs de fumée dans tous les logements d'ici 2015

 
17/03/2010
detecteurs-fumee-2015
400 à 500 vies sauvées chaque année...
Selon le secrétariat d'État au logement, le nombre d'incendies domestiques a doublé ces vingt dernières années. Ils causent 10 000 blessés et 800 morts par an. Huit de ces décès sur dix sont dus à l'intoxication par la fumée. 
 
 
Pour les pouvoirs publics, l'installation de détecteurs - appareils qui émettent une alarme stridente en cas de fumée - pourrait sauver 400 à 500 vies chaque année...
 
Or, la France compte moins de 2 % de logements équipés, contre 98% en Norvège, 95% aux États-Unis ou 89% en Angleterre... où les détecteurs ont permis de diminuer de moitié les pertes humaines. 
 
La loi française sur les détecteurs, conçue en 2005 à la suite d'une série d'incendies meurtriers, avait finalement été adoptée le 25 février 2010. Elle vient d'être publiée au Journal Officiel.
 
Quelles obligations pour les occupants du logement ?
La loi rend obligatoire l'installation d'un détecteur avertisseur autonome de fumées (DAAF) à la charge de l'occupant, qu'il soit propriétaire ou locataire. 
Chaque occupant dispose d'un délai de cinq ans pour s'équiper de ces appareils, qui ne coûtent que quelques dizaines d'euros.
 
Pour les locations saisonnières, les meublés, les logements de fonction et les foyers, l'installation et l'entretien des détecteurs incomberont au propriétaire.
 
Un décret devrait prochainement fixer les modalités d'installation et d'entretien ainsi que les caractéristiques techniques des détecteurs de fumée.
 
Bon à savoir
Notre assurance habitation Domicile prend en charge les dégâts causés par les fumées accidentelles.
 
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions