Skip to main content
Passage à l’heure d’hiver : comment le négocier en douceur ?

Passage à l’heure d’hiver : comment le négocier en douceur ?

Le passage à l’heure d’hiver aura lieu dans la nuit du 26 au 27 octobre prochain. A 3 h du matin, les aiguilles reculeront d’une heure : il sera donc 2 h. Nous dormirons une heure de plus mais ce changement n’est pas sans conséquence sur le sommeil de certains.
Pour vous préparer, voici les conseils du docteur Catherine Lamblin. Ce médecin spécialiste des troubles du sommeil à l’hôpital privé La Louvière est aussi membre du comité scientifique de la Fondation Ramsay Générale de Santé dédiée à la prévention.

Quelles sont les conséquences du changement d’heure sur notre organisme ?

Le passage à l’heure d’hiver est plus facile que le passage à l’heure d’été. Toutefois, il y a des précautions à prendre.

La première nuit ne pose pas de problème majeur car vous pourrez dormir une heure de plus. Si vous n’êtes pas en manque de sommeil, vous vous réveillerez sans doute une heure plus tôt.  

En général, pour absorber une heure de décalage, il faut 3 ou 4 jours, selon les organismes. Certains s’adaptent très vite sans même s’en rendre compte et d’autres ont besoin de 8 à 10 jours.

Comment peut-on se préparer ?

Pour aborder en douceur le changement d’heure, il vaut mieux ne pas être en manque de sommeil. Soyez régulier dans vos horaires de coucher les nuits qui précèdent pour absorber au mieux ce décalage.

Quelles sont les populations les plus sensibles aux effets du décalage ?

Les personnes âgées seront les plus touchées car elles sont habituées à des horaires fixes et à un sommeil court, plus fractionné que le reste de la population.

Pour les bébés de moins de 6 mois n’ayant pas encore développé les cycles de 24 heures (rythme circadien), l’impact est négligeable. En revanche, les bébés de plus de 6 mois et les enfants subissent ce changement dans leur routine quotidienne. Ils peuvent pendant quelques jours perdre un peu l’appétit, avoir du mal à dormir et être grognons.

Pour les personnes âgés et les enfants, je conseille donc de décaler leurs heures de sommeil de 15 minutes pendant la semaine précédant le changement d’heure. Cela permettra d’habituer l’organisme à ce nouveau rythme.

Comment faire pour conserver une bonne qualité de sommeil ?

Exposez-vous à la lumière du jour le matin pour mieux vous réveiller : en octobre, nous bénéficions encore d’un bel ensoleillement en début de journée, il faut en profiter !

Evitez l’exposition aux lumières bleues des appareils numériques qui bloque votre sécrétion de mélatonine, l’hormone de l’endormissement. Une heure avant de vous coucher, éteignez les écrans.

 

6 conseils pour faciliter le passage à l'heure d'hiver

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.