Interview d'Amparo Sampedro, gérante du fonds Generali Pacifique

 
25/11/2010
amparro-sampedro
Amparo Sampedro, gérante du fonds Generali Pacifique répond à nos questions

 

Quelle est pour cette catégorie d'OPCVM (Asie-Pacifique hors Japon)
la plus-value d'un fonds de fonds par rapport à un fonds géré en direct ?

L'avantage d'un fonds de fonds reste le même quelle que soit la zone, à savoir une diversification efficace du portefeuille entre différents styles de gestion et tailles de capitalisations. Il permet également d'avoir accès à des gestions qui ne sont pas distribuées en France. C'est notamment le cas d'un certain nombre de fonds actions asiatiques, dont de nombreux gérants sont basés en Grande-Bretagne, du fait des liens historiques entre ces deux zones. Nous avons également accès à des gérants locaux qui ont des produits de droit luxembourgeois ou irlandais.

 Fiche pratique : Fonds Generali Pacifique
  • Date création : 30 octobre 2001
  • Fonds de fonds Actions Internationales Zone Asie-Pacifique hors Japon
  • Performance : +96,76 % depuis sa création (+85,88 % pour l'indice de référence)

Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs.

Votre fonds, tout en étant investi sur la zone Asie-Pacifique, est qualifié de prudent,
comment arrivez-vous à combiner prudence et émergent ?

Tout d'abord, notre univers d'investissement regroupe la zone Asiatique et la zone Pacifique. Il y a donc des régions totalement émergentes, à côté d'économies qui font partie de pays développés, ce qui constitue un élément de moindre volatilité.

Ensuite, si l'on s'attache plus particulièrement à la structure du fonds, Generali Pacifique comprend des OPCVM typés « croissance défensive » en coeur de portefeuille, soit ceux qui ont tendance à amortir les baisses de marché. Il s'agit de gestions qui ont un long historique, qui ont fait leurs preuves et qui investissent dans des sociétés de qualité, avec un bon management, et qui présentent une bonne visibilité sur leur croissance. On retrouve des sociétés comme Comgest, First State, Aberdeen.

A coté de ces gestions, nous investissons jusqu'à 10% du portefeuille en fonds d'obligations convertibles d'Asie hors Japon. Le reste du portefeuille va être investi sur des fonds globaux à plus fort beta, sur des petites capitalisations, ou sur des fonds mono-pays.

 
Perspectives d'évolution sur les bourses de la zone Asie-Pacifique

Comment voyez-vous l'évolution du marché ?

Dans un contexte économique incertain marqué par les publications fréquentes de chiffres macro outre- Atlantique, les pays du pacifique offrent un levier de croissance évident et durable. Même si la Chine devrait connaître un « soft landing », la croissance de son PIB estimée à 10% pour cette année sera sans commune mesure avec celle des pays développés.

Comparatif Fonds pays émergent

Et à plus long terme ?

A plus long terme, la zone pacifique bénéficiera également du dynamisme de l'économie indienne qui viendra compléter plus efficacement voire dépasser le moteur Chinois à horizon 2015. De manière globale, les pays émergents connaissent actuellement un attrait certain de la part des grands investisseurs internationaux que ce soient sur les marchés d'actions ou d'obligations. Si par le passé, les pays émergents étaient classés le plus souvent dans la catégorie des investissements spéculatifs à haut risque, cette perception du risque est en train de s'inverser au détriment des pays développés dont les économies fortement endettées et les perspectives de croissance sont désormais sources d'inquiétudes.

Quelles orientations de gestion envisagez-vous ?

Les thèmes d'investissement que nous voulons privilégier tournent autour du développement de la consommation des pays asiatiques via l'émergence d'une classe moyenne notamment en Chine. A cette fin, nous augmentons progressivement en portefeuille la part des OPCVM spécialisés sur les petites et moyennes entreprises souvent très liés à l'économie domestique.

Quel est le potentiel de votre fonds pour cette fin d'année ?

Après ces neuf premiers mois, Generali Pacifique affiche déjà une performance de +18,27% en 2010 et nous demeurons optimistes quant à l'évolution du fonds au cours des prochaines semaines. En effet, les perspectives économiques sont relativement bonnes pour la zone Asie-Pacifique qui dispose de sa propre dynamique de croissance grâce à la vigueur des économies chinoise et indienne. Enfin, les devises de la zone (hors monnaies liées au dollar) bénéficient également de solides fondamentaux qui devraient contribuer à la poursuite de leur appréciation contre euro et rendre encore plus attrayant l'investissement pour un épargnant européen.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions