Les Français maintiennent leur confiance dans l’assurance vie

 
23/02/2012
confiance-assurance-vie
La retraite reste la première préoccupation des Français

D’après les résultats de cette étude*, le financement de la retraite reste la première préoccupation sociale des Français, et ce malgré l’adoption de la réforme de 2010. En dépit d’une baisse (-5 points) par rapport à l’enquête 2011, 33%  d'entre eux citent ce sujet en priorité, loin devant l’assurance maladie (23%) ou l’aide au logement (13%).

60% des personnes interrogées se déclarent inquiètes au sujet de leur propre retraite, un chiffre stable depuis 5 ans.

Enfin, pour une très large majorité de Français (58%, soit  + 28 points par rapport à 2011), le report de l’âge légal de départ en retraite à 65 ans sera à terme un passage obligé, désagréable mais inéluctable.

 
La confiance dans l’assurance-vie demeure

Pour le Cercle des Epargnants, la conjoncture économique pèse sur l'épargne des Français : seuls 29% envisagent d'épargner davantage en 2012 contre 35% en 2011.

Parmi les supports d'épargne privilégiés, les fonds euros des contrats d’assurance vie restent considérés par les Français comme le troisième meilleur placement après l’immobilier et les livrets d’épargne (A, Bleu, LDD).

L'assurance vie reste perçue comme le placement retraite idéal : la retraite est cité comme la motivation première à épargner sur ce type de contrat par 51% des épargnants.

 
Des retraits mesurés prévus en 2012

Autre enseignement de l’enquête : seuls 15% des possesseurs d’un contrat d’assurance vie prévoient d’effectuer un retrait en 2012 Ce sont  les épargnants les plus âgés (+ de 50 ans) qui se disent le plus enclin à le faire, pour financer les dépenses courantes, un investissement important ou l’achat d’un bien immobilier.

Seuls 2% des rachats prendront la forme d’un report d’épargne sur un autre produit financier comme le livret A, les Comptes sur Livret ou les comptes à terme.
 

*Méthodologie de l’étude:
Cette enquête 2012 sur les Français, l’épargne et la retraite s’inscrit dans une série d’enquêtes annuelles réalisées pour le Cercle des épargnants par le Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (CECOP). Les interviews, confiées à l’institut CSA, ont été réalisées par téléphone les 9 et 10 janvier 2012, auprès d’un échantillon national représentatif de 1005 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas, après stratification par région et catégorie d'agglomération
.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions