Étudiants : montants et plafonds des bourses 2014

 
26/08/2014
plafonds_bourses_etudiants
Une revalorisation de 0,7% et deux nouvelles aides

Parmi les dispositifs mis en place l’année dernière, la revalorisation de toutes les bourses en fonction de l’inflation vise à préserver le pouvoir d’achat des étudiants.

Pour la rentrée 2014, le montant des bourses de l’enseignement supérieur sur critères sociaux est revalorisé de 0,7 % soit une augmentation supérieure à celle de l’inflation constatée sur l’année  (0,5 %).

Sont éligibles aux bourses sur critères sociaux les étudiants dont le revenu de la famille est inférieur à 33 100 euros par an. Selon l’échelon, les bourses varient désormais de 100,7 € à 553,90 € par mois (sur 10 mois).

Deux nouvelles mesures entrent également en vigueur cette année :

  • la création de 77500 nouvelles bourses annuelles de 1 000 euros pour les étudiants des classes moyennes aux revenus modestes qui ne bénéficiaient d'aucune aide jusqu'à présent.
  • la création de 1000 allocations annuelles allant de 4000 à 5500 euros pour les jeunes en situation « d’autonomie avérée », notamment en rupture familiale.

 

 

Quelles conditions pour obtenir une bourse ?

Les aides sont attribuées en fonction de trois critères ou « points de charge » : les revenus du foyer fiscal, le nombre d’enfants à charge fiscale de la famille et l’éloignement du lieu d’études.

Pour bénéficier d’une bourse de l’enseignement supérieur sur critères sociaux, l’étudiant doit être inscrit en formation initiale – c’est-à-dire qu’il n’a pas interrompu ses études plus de 2 ans -  en France ou dans un État membre du Conseil de l'Europe, dans un établissement d'enseignement public ou privé et dans une formation habilitée à recevoir des boursiers.

Il doit être âgé de moins de 28 ans au 1er septembre de l’année de formation dans le cas d’une première demande de bourse. Après 28 ans, l’étudiant ne doit pas avoir interrompu ses études pour conserver son droit aux aides de l’état.

Il doit enfin être de nationalité française ou ressortissant d'un État membre de l'Union européenne et titulaire du diplôme français du baccalauréat ou d’un titre admis en dispense ou équivalence.

 

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions