Skip to main content
Quel permis faut-il pour votre bateau de plaisance ?

Quel permis faut-il pour votre bateau de plaisance ?

Naviguer pour le plaisir ne signifie pas naviguer sans permis. Pour piloter un bateau de plaisance en mer, un permis option « côtière » est nécessaire.

Avant de prendre le large, pensez donc à bien vérifier quel type de permis vous est requis ! Petit passage en revue des différents permis existants.

 

Le permis plaisance option « côtière »

Il vous permet de naviguer en mer ainsi que sur les plans d’eau fermés, comme un lac, jusqu'à 6 milles d'un abri (12 kilomètres des côtes environ).

Sont concernés les bateaux de plaisance d'une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts ainsi que tout véhicule nautique à moteur, type scooter des mers.

Pour obtenir ce permis, vous devez d’abord déposer une demande d’inscription aux épreuves, accompagnée entre autres d’un certificat d'aptitude physique, auprès d’un service instructeur compétent.
Trouver les coordonnées d’un service instructeur près de chez vous

Place ensuite à l’examen théorique. Il prend la forme d’un questionnaire à choix multiples (QCM) électronique comprenant 30 questions (vous n’avez droit qu’à 5 erreurs). De nombreux sites et applications mobiles vous permettent de réviser et de vous entraîner, profitez-en !

Vous avez ensuite 18 mois après la réussite de la partie théorique pour passer l’examen pratique. Il consiste en une formation individuelle obligatoirement délivrée par un établissement agréé.

Comptez au moins 3 h 30 d’apprentissage, dont 2 heures à la barre.

Examen réussi ? Un permis provisoire vous est remis (c’est l’attestation de réussite), en attendant que votre permis plaisance définitif vous soit délivré !

 

L’« extension hauturière »

Pour conduire à une distance illimitée des côtes, vous devez compléter votre permis plaisance option « côtière » par une « extension hauturière ». Bonne nouvelle toutefois : celle-ci ne comporte qu’une épreuve théorique d’1h30.

Pour vous y inscrire, il suffit d’envoyer votre demande, accompagnée des pièces justificatives, auprès d’un service instructeur compétent.
Trouver les coordonnées d’un service instructeur près de chez vous

 

Et le permis fluvial ?

Vous l’obtenez de la même façon que le permis côtier. Également appelé option « eaux intérieures », ce permis vous permet de conduire sur les rivières, lacs et canaux un bateau d’une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts et de moins de 20 mètres de long. Au-delà de cette taille, une formation spécifique de 9h environ est nécessaire (option « grande plaisance eaux intérieures »).

 

Lire aussi : Acheter un bateau de plaisance dans les règles de l’art

 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.