Première traversée mondiale réussie pour Jean-Louis Etienne

 
13/04/2010
record-monde-arctique
Record du monde établi !

Jean-Louis Etienne réalise ainsi la première traversée de l'océan Arctique en ballon, établissant un premier temps de référence sur la distance. C'est modestement qu'il déclare : « la notion d'exploit est très personnelle. Par rapport à moi, je trouve que je suis allé loin. Je me rends compte qu'on ne repousse pas les limites, mais qu'on les découvre.

Quand on s'implique, on est capable de faire des choses remarquables
qu'on ne pensait pas pouvoir faire.»

Un record mondial qui a bénéficié d'une très large couverture médiatique et, en particulier, de reportages quotidiens lors des journaux télévisés des chaînes publiques.

 
Premières impressions et premier bilan

C'est en bonne santé, malgré la fatigue, que Jean-Louis Etienne a livré ses premières impressions par satellite samedi 10 avril dans la matinée : « C'est une énorme satisfaction et un soulagement. Il y a quand même eu des moments difficiles pendant ce vol. Je commençais à manquer de sommeil. Il était temps de mettre un terme pour savourer ce vol, qui était long et difficile, mais tellement exaltant. »

Avec un peu de recul, l'explorateur analyse les difficultés d'une telle expédition au regard de ses nombreuses expériences précédentes. « J'ai fait pas mal d'expéditions sur terre ou sur mer. La différence c'est qu'en l'air, le moindre problème peut être fatal. Dans les airs, il n'y a jamais de répit. Si quelque chose ne va pas, on ne peut pas faire de pause pour regarder ce qu'il faut faire. L'analyse doit être vite faite et la décision rapide. C'est ce qui rend tout ce qui est aérien intense, surtout dans des circonstances pareilles. »

Equipe Generali Arctic ObserverJean-Louis Etienne a été rejoint par sa femme Elsa, par son équipe technique et rapatrié vers la ville de Yakutsk dimanche 11 avril. Son retour en France devrait intervenir cette semaine.

La Direction de Generali France, l'ensemble des collaborateurs et des agents généraux tiennent à exprimer leurs plus chaleureuses félicitations à Jean-Louis Etienne pour cet exploit ainsi que pour le courage dont il a su faire preuve tout au long de cette expédition.

Le succès de l'aventure Generali Arctic Observer n'a été rendu possible que grâce :

  • à l'engagement total d'Elsa Etienne et de l'équipe technique de Jean-Louis, et notamment Stéphane Luchini, Gérard Guérin, Pierrick Duvoisin et Roland Wicki ;
  • au soutien permanent de Christophe Houver, coordinateur de vol de Jean-Louis Etienne, détenteur du premier et unique vol transatlantique français à bord d'une rozière, et de ses deux collaborateurs Jacques Llopis et Benoit Pelard ;
  • à la vigilance de tous les instants de Luc Trullemans, météorologue de l'expédition.

Leur action combinée a permis de mener Jean-Louis Etienne à bon port, en bonne santé.

Toute l'information sur l'expédition Generali Arctic Observer, la vidéo des retrouvailles de Jean-Louis Etienne avec son équipe et toutes les vacations sur le site www.generation-responsable.com

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.