Système de santé : Les Français prêts au changement ?

 
10/04/2013
remboursement-sante-etude.jpg
Un système de santé satisfaisant... mais qui se détériore
Bilan contrasté pour notre sytème de santé...

D'un côté, 83% de Français se disent satisfaits de la qualité du service médical et 71% de la facilité d'accès aux soins, de l'autre, 68% ressentent une détérioration de la qualité du système médical.

Pour deux-tiers des Français, le fonctionnement et la qualité de l’Assurance Maladie s’est même dégradée au cours de la dernière année.

 
84% des Français satisfaits des remboursements de leur complémentaire

Côté remboursements, si 84% se disent satisfaits des remboursements de leur complémentaire santé, ils ne sont que 54% à être pareillement satisfaits par ceux de l’Assurance maladie.

Au global, 76% de la population française a le sentiment que les dépenses de santé à sa charge ont augmenté depuis un an. Sont notamment pointés les prix jugés trop élevés de certains actes médicaux (87%) et des médicaments (76%).

Selon Deloitte, « certaines mesures récentes comme le déremboursement de médicaments, ou la taxation des assureurs complémentaires qui a induit une hausse des cotisations, ont contribué à donner aux Français un sentiment de détérioration du système de santé alors que le reste à charge des ménages en France est un des plus faibles des pays de l’OCDE »

 
De fortes attentes en termes de prévention

Soucieux de vivre le plus longtemps possible en bonne santé, les Français sont de plus en plus attentifs aux actions de prévention. 68% estiment que les actes de prévention devraient être couverts par l’assurance maladie, au même titre que les médicaments.

Mais l’enquête révèle aussi une méconnaissance du contenu de leurs contrats de santé complémentaire : si 38% d’entre eux attendent de leur mutuelle qu'elle leur offre des services de prévention, 60% ignorent si leur contrat leur permet d'en bénéficier.

 
Des Français prêts à « faire des efforts»

Conscients du rapport coût / service, une majorité de Français est prête à faire des efforts pour réduire le montant des frais de santé supportés par leur mutuelle, soit en ne consultant que des médecins ne pratiquant pas de dépassement d’honoraires (59%), soit en fréquentant un centre de soins (52%) ou encore en acceptant les consultations et prescriptions à distance (49%).

Autre enseignement de l’enquête : 69% déclarent recourir systématiquement aux génériques dès lors qu’on leur propose et 68% accepteraient d’avoir recours à l’automédication pour garantir un meilleur niveau de remboursement.

Plus étonnant : 35% des Français seraient prêts à augmenter leurs cotisations à l’Assurance Maladie et près de 25% à sortir du système de base pour une assurance maladie 100% privée.

Méthodologie : enquête réalisée du 7 au 18 février via Internet auprès d’un échantillon représentatif de 2000 personnes (méthode des quotas avec redressement).
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.