Skip to main content
Crédit immobilier : la période est-elle favorable ?

Crédit immobilier : la période est-elle favorable ?

Le recul des taux immobiliers depuis plusieurs années amène les ménages à se demander comment il peut encore se poursuivre. Faut-il espérer une baisse supplémentaire ou est-il temps pour vous de concrétiser votre projet immobilier ?

Les experts ne prédisent pas de baisse supplémentaire

En octobre dernier, comme en août et en septembre, le niveau moyen des taux d’intérêt accordés aux particuliers pour des crédits immobiliers est resté stable, autour de 1,40 % (toutes durées confondues), très proche de son niveau historique le plus bas. Les craintes exprimées fin 2017 et début 2018 par certains quant à une éventuelle remontée des taux ne se sont pas concrétisées. 

Cependant, les experts n’attendent pas de nouvelle baisse au cours des mois à venir. Ils anticipent même plutôt une remontée, lente et progressive. L’observatoire Crédit logement CSA prédisait au deuxième trimestre 2018 des taux de 1,65 % à 1,70 % à fin 2018, puis a révisé ses estimations au trimestre suivant à 1,55 % maximum. Rien d’alarmant, mais une tendance clairement en hausse.

Les hausses de taux en fin d’année ne sont souvent que conjoncturelles car simplement liées à l’atteinte par les banques de leurs objectifs annuels. Elles se montrent alors plus strictes pour accorder un crédit. Néanmoins, dans la situation présente, les analystes financiers s’accordent, dans l’ensemble, pour prédire une (légère) remontée des taux au cours de l’année 2019.  

Quel impact pour votre projet immobilier ?

Il ne faut pas forcément vous précipiter sur le premier bien venu mais ne tardez pas trop avant d’investir. Si vous avez un projet immobilier, la période est propice à le mettre en œuvre car les prix continuent de grimper, dynamisés par des taux bancaires qui restent attractifs. Si vous êtes déjà propriétaire, analysez votre contrat afin de savoir si une renégociation du taux pourrait être intéressante. 

Gardez également à l’esprit que malgré ces prévisions de hausse, le rapport entre les taux immobiliers et le taux de l’inflation reste extrêmement favorable. En décembre 2018, ces deux variables se situaient respectivement à 1,43 % et 1,8 %, ce qui signifie qu’il est possible de gagner du pouvoir d’achat en contractant un crédit immobilier.

Enfin n’oubliez pas que, si jamais les analystes venaient à tous se tromper et si les taux affichaient une nette baisse dans les prochains mois, il serait toujours possible de renégocier les conditions de votre emprunt, et de l’adapter à vos priorités en réduisant soit la durée d’endettement, soit le montant des échéances mensuelles.
 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.