Skip to main content
La télémédecine, comment ça marche ?

La télémédecine, comment ça marche ?

Depuis le 15 septembre 2018, vous pouvez consulter votre médecin généraliste ou un spécialiste à distance, via internet, et vous faire rembourser par l’Assurance maladie, comme pour une consultation classique. Mode d’emploi.

Comment se passe une téléconsultation ?

Afin de garantir le secret médical, la consultation à distance se fait via une plateforme sécurisée. Vous devez être muni d’un ordinateur ou d’une tablette équipée d’une webcam et d’une connexion Internet.

Comme pour une consultation classique, il faut d’abord prendre rendez-vous par téléphone ou sur le site de votre médecin. Le médecin vous envoie ensuite par mail un lien vous invitant à vous connecter sur un site ou une application sécurisée. Il vous communique le jour du rendez-vous et l’heure convenue. Si nécessaire, votre médecin peut vous demander de vous rendre dans une cabine de téléconsultation près de chez vous (maison de santé, pharmacie...), si vous avez besoin d’utiliser des appareils de mesure (balance, tensiomètre, etc.).

À la fin de la consultation, le médecin vous envoie votre ordonnance par mail et vous procédez au règlement, soit par chèque soit en ligne. Quant à la carte Vitale, elle est lue et enregistrée via un service en ligne (ADRi).

Combien coûte une consultation à distance ?

C’est le même tarif qu’une consultation en cabinet, sur une base de 25 € pour une consultation chez un généraliste conventionné de secteur 1 et de 30 € chez un spécialiste.

Comment se faire rembourser une téléconsultation ?

La prise en charge est identique, sur une base de 70 % remboursés par l’Assurance maladie, et de 30 % par la complémentaire. La prise en charge reste à 100 % pour les soins concernant les affections de longue durée. Le paiement peut se faire par chèque ou par carte via Internet.

Quels médecins peut-on consulter ?

Ce système est ouvert à tous les médecins volontaires, quelle que soit leur spécialité. Les médecins devront être équipés d’appareils connectés et payer un abonnement à un service sécurisé de téléconsultation. Comme la consultation classique, la téléconsultation s’inscrit dans un parcours de soins : il faut donc d’abord passer par son médecin traitant sauf pour les spécialistes (ophtalmologiste, gynécologue…) que vous pouvez consulter en accès direct et pour les patients de moins de 16 ans. Bien sûr, pour certaines affections ou certaines spécialités nécessitant une auscultation ou un acte complexe, la consultation au cabinet du médecin restera nécessaire.

Quels sont pour vous les avantages de la télémédecine ?

Ils sont multiples :

  • simplifier la prise en charge de votre suivi médical, notamment si vous souffrez d’une affection de longue durée (ALD) ;
  • faciliter votre accès aux médecins si vous avez des problèmes de mobilité ;
  • vous permettre si vous habitez une région souffrant d’un déficit de professionnels (« déserts médicaux ») de consulter plus facilement un médecin ;
  • vous éviter des passages aux urgences inutiles ;
  • réduire vos délais d’attente, notamment pour certaines spécialités*.

* Selon les derniers chiffres IFOP pour le cabinet Jalma 2017, il serait en moyenne de 64 jours pour un dermatologue ou encore de 51 jours pour un rhumatologue.

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.