Conduite responsable : le fléau du téléphone au volant

 
12/03/2013
portable au volant
1 conducteur sur 2 parmi les moins de 35 ans

Les résultats du 3ème Observatoire des Français et de la conduite responsable réalisé par l’institut Ipsos et la Fondation Vinci pointent du doigt le téléphone mobile comme la principale  source de distraction pour les conducteurs.

La généralisation des smartphones a fait augmenter la fréquence de comportements particulièrement dangereux, comme la lecture ou l’envoi de messages (sms ou mails) au volant. Ce phénomène concerne plus d’un conducteur sur 5 (22%, soit +10 points depuis 2011) et près d’1 sur 2 parmi les moins de 35 ans (47%, soit une progression de 20 points en deux ans).
Les comportements d’addiction au téléphone portable semblent bien installés, notamment chez les jeunes conducteurs : 48% des moins de 35 ans téléphonent avec un kit mains libres, et 36% sans kit mains libres, ce qui est interdit.
 
Le GPS dangereux aussi...

Enfin, autre source de distraction : 24% des automobilistes (et 34% des moins de 35 ans) déclarent paramétrer leur GPS tout en conduisant.

A noter : Les Français semblent dans leur majorité conscients du danger lié à l’usage de ces appareils au volant, puisque 59% se disent favorables à l’interdiction totale du téléphone portable en voiture.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.