Téléphone et alcool au volant : sanctions renforcées au 1er juillet 2015

 
30/06/2015
telephone_et_alcool_au_volant_sanctions

Ces deux nouvelles règles de conduite font partie des 26 mesures annoncées en début d’année par le ministre de l’Intérieur suite aux mauvais chiffes de l’accidentalité sur l’année 2014.

Kit mains libres : 135 euros et 3 points

Désormais, conduire avec une oreillette, un kit mains libres, des écouteurs ou un casque audio sera sanctionné d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points sur son permis, soit la même sanction que celle d’un conducteur tenant son téléphone à la main.

Cette mesure concerne tous les usagers de la route, qu’ils tiennent un volant (voitures, poids lourds) ou un guidon (vélos, motos, scooters…).

Les conversations téléphoniques, mais aussi l’écoute de musique ou de radio, sont soumises à cette nouvelle réglementation, dès lors que cette écoute passe par un dispositif en contact avec les oreilles.

Bon à savoir : Les systèmes intégrés dans les véhicules ou dans les casques de moto restent pour l’instant tolérés.

Alcoolémie des conducteurs novices : 135 euros et 6 points

Le taux d’alcool autorisé au volant pour les conducteurs novices a également été modifié : il passe de 0,5 g/l à 0,2 g/l, pendant les 3 ans qui suivent l’obtention du permis probatoire (2 ans pour les jeunes en conduite accompagnée).

Le non-respect de cette nouvelle réglementation entraînera une amende de 135€, le retrait de 6 points (c’est-à-dire tous les points du permis probatoire la première année) ainsi que l’immobilisation du véhicule.

D’après l’association Prévention Routière, ce taux de 0,2 g/l revient en fait à ne pas boire d’alcool avant de conduire, puisque cela permet seulement de conserver une marge d’erreur en cas d’absorption d’aliments ou de médicaments contenant de l’alcool.

Bon à savoir : Cette mesure concerne tous les conducteurs venant d’obtenir leur permis de conduire (y compris ceux qui l’ont repassé après avoir perdu leurs 12 points ou après annulation).

Lire le communiqué de la Sécurité Routière

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.