Skip to main content
vacances-bateau

Vacances en bateau : comment préparer votre voyage ?

Vous comptez prendre le large ? Les activités de plaisance sont redevenues possibles en France sans autorisation, depuis le 2 juin. Cependant, dans les ports comme en mer, certaines précautions, liées à l’épidémie de Covid-19, doivent être observées.

Comment s’organisent les ports de plaisance en période de Covid-19 ?

Dans le contexte sanitaire actuel, les gestionnaires des ports de plaisance ont pris des engagements à travers une charte de bonne conduite qui porte sur la mise en place de certaines règles, pas uniquement sanitaires : respect des gestes de protection, désinfection des parties communes, formation du personnel, paiement dématérialisé…

Avant de faire escale, il vous faudra contacter la capitainerie pour signaler votre arrivée. Si vous souhaitez prendre rendez-vous pour une opération de manutention, privilégiez les échanges par téléphone ou par mail. Certains ports, en Camargue notamment, ont installé des boîtes aux lettres devant la capitainerie pour le dépôt de vos documents.

Sur place, veillez à respecter les consignes, spécialement dans les lieux partagés : capitainerie, station d’avitaillement, sanitaires, zones techniques, etc. À quai, il est conseillé de rester sur votre bateau et de limiter vos déplacements autant que possible. Les « apéros pontons » sont déconseillés pour éviter les regroupements.

À noter. Pour connaître les principales recommandations de la Fédération française des ports de plaisance, vous pouvez consulter le guide « Objectif 100% plaisir, en sécurité » édité récemment.

 

À quoi devez-vous faire attention cet été ?

Les règles sanitaires ne doivent pas être négligées, soyez vigilant ! En mer, en plus des équipements indispensables et des précautions à prendre pour toute la famille, respectez les gestes de protection au maximum et désinfectez les parties communes régulièrement. Pensez à embarquer des gels hydroalcooliques, un ou deux thermomètres et des masques de protection en nombre suffisant pour les escales.

Lorsque vous marquez un arrêt sur une plage, un plan d’eau ou un lac, prenez connaissance des conditions sanitaires d’accès sur les sites internet des préfectures : port du masque obligatoire, plage statique, hygiène, distanciation physique, etc. Certains lieux peuvent être fermés administrativement en cas de non-respect des consignes sanitaires.

 

Quelles sont les frontières accessibles ?

Depuis la mi-juin, les frontières terrestres et maritimes au sein de l’Union européenne rouvrent progressivement. Cependant, avant de partir, il est fortement conseillé de vous tenir informé de l’évolution de la situation sanitaire, et des consignes des autorités des pays où vous comptez accoster.

Si vous souhaitez faire escale en Sardaigne, vous devez vous enregistrer sur une plateforme numérique et remplir un questionnaire de santé. En Corse, des contrôles de température ont été annoncés dans les ports. En Outre-mer, les mesures de quarantaine ont été levées, mais un test RT-PCR est obligatoire pour les candidats au départ.

À savoir. Vous pouvez vous renseigner sur les conditions d’accès à un pays : consultez le site France Diplomatie, et ceux des ambassades de France.

 

Quelques précautions avant de prendre la mer

Votre embarcation est confinée depuis l’hiver ? Une inspection générale s’impose avant de songer à naviguer : vérifiez le moteur, la batterie et les moyens radio, inspectez la coque, les vannes, etc. De plus, privilégiez une première sortie courte pour une reprise en douceur, et ne surestimez pas vos capacités physiques, ni celles de votre équipage.

Pour larguer les amarres en toute tranquillité, Generali propose deux formules d’assurance bateau de plaisance avec des garanties et options personnalisables pour répondre au mieux à vos besoins. Des prestations d’assistance peuvent les compléter. Vous pouvez réaliser un devis en ligne pour connaître les détails de ces offres.

 

Source :

- Ministère de l’Écologie

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.