Wifi, pensez à sécuriser votre connexion !

 
04/09/2017

Vous n’avez pas mis de mot de passe à votre connexion WiFi, ou vous en avez mis un très simple à deviner ? Mauvaise idée ! Car les dégâts peuvent être considérables si votre réseau est piraté.

securite-wifi

Les conséquences peuvent être principalement de deux ordres. Soit votre réseau peut être utilisé pour télécharger du contenu illégal ou même pour lancer des attaques, et dans ce cas c’est vous qui êtes responsable. Soit vos données confidentielles (bancaires, par exemple) peuvent être interceptées. Quelques précautions simples suffisent pour éviter que quelqu’un ne s’en prenne à votre connexion.

Mettez un mot de passe complexe

Cela peut paraître incroyable, mais le mot de passe le plus utilisé par les internautes mondiaux restait en 2016... 123 456. Juste devant sa variante 1-2-3-4-5-6-7-8, « password » — soit mot de passe en anglais — ou encore l’inventif « qwerty », les cinq premières lettres du clavier de beaucoup d’ordinateurs dans le monde. Faire cela, c’est ouvrir en grand les portes de votre connexion ! Et ne parlons même pas des connexions sans mot de passe. La solution ? Mélanger chiffres, lettres, majuscules et minuscules pour un mot de passe le plus complexe possible.

Une solution efficace consiste à se rappeler une phrase ayant du sens pour vous. Par exemple : « Mon chien est un labrador, il a 5 ans ». Il vous suffit ensuite de créer votre mot de passe en n’utilisant que les initiales des mots composant la phrase, ici : Mceulia5a ! Vous avez réuni les minuscules, majuscules et 1 chiffre, votre mot de passe est extrêmement sécure et vous ne risquez pas de l’oublier !

Optez pour un « verrou » performant

Lorsque vous allez sur le site qui vous permet de configurer votre WiFi, celui de votre opérateur, vous pouvez choisir de chiffrer vos données. En clair, même si quelqu’un réussit à pénétrer sur votre réseau, il ne pourra pas « lire » les informations qui y circulent. Pourquoi ? Parce qu’elles sont codées. Vous ne le voyez pas, bien sûr, puisqu’en tant qu’utilisateur autorisé elles vous arrivent décodées.

Donc, choisissez ce que l’on appelle un protocole de cryptage. Différents protocoles de cryptage vous seront proposés : le WEP, le WPA et parfois le WPA-2. Il est conseillé d’éviter le WEP, beaucoup trop simple à décoder et de favoriser le WPA, plus complexe. Si vous en avez la possibilité, le WPA-2 est encore plus compliqué à pirater.

Mettez vos appareils à jour

Chaque jour, de nouvelles menaces apparaissent. Pour y faire face, les fabricants lancent régulièrement des mises à jour : prenez le temps de les installer. Elles garantiront le plus souvent votre sécurité. Petite astuce également : changez le nom de votre réseau ! En le personnalisant, vous faites passer le message aux pirates que vous vous y connaissez et qu’il ne sera pas facile de s’attaquer à votre réseau. Ils se « rabattront » sur un voisin moins prévoyant !

Toutes ces précautions additionnées devraient vous valoir de ne jamais voir votre connexion piratée...

 

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.