Localisation, intérieur, extérieur, diagnostics, charges... Pour éviter les mauvaises surprises, posez-vous toutes les bonnes questions avant d'acheter votre bien !

Plusieurs visites valent mieux qu’une

Vous avez eu le coup de foudre pour un appartement ? Ne vous contentez pas de la 1e impression. Demandez à le visiter 2 ou 3 fois par la suite : vous le verrez d’un œil nouveau, et souvent plus critique.
Lors de vos visites, projetez-vous en exécutant certains gestes du quotidien (ouvrir/fermer une fenêtre, une porte, se promener d’une pièce à l’autre...). Posez-vous des questions sur le logement et son agencement : un jardin côté chambre, est-ce l’idéal ? Quels problèmes posent la présence d’escaliers dans l’appartement ? Où se trouve la chaudière ? Le chauffage se fait-il au gaz ou à l’électricité ? Etc.
 
 
Le souci du détail

Dans le logement, examinez de près les murs et les sols, pour traquer fissures, traces d’humidité, fuites, etc. Renseignez-vous sur l’état des canalisations, la présence d’un éventuel dégât des eaux, ou encore la présence de souris…

Demandez aussi à visiter tous les lieux rattachés à l’appartement : chambre de service, cave, garage... Dans les vieux immeubles notamment, l'état des sous-sols est révélateur de l’entretien par la copropriété.

Les diagnostics obligatoires

Dès le compromis de vente, le vendeur d’un bien immobilier doit remettre à l’acquéreur un dossier de diagnostic technique (DDT) regroupant les 9 diagnostics obligatoires : surface, plomb, amiante, termites, gaz, risques naturels et technologiques, performance énergétique, électricité, assainissement.

Lisez attentivement le dossier et n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel si besoin : des travaux sont peut-être à envisager.

L’immeuble et le voisinage

Avant d’acheter, explorez les parties communes de l’immeuble et renseignez-vous sur la vie de la copropriété : qui sont vos voisins ? Y a-t-il un cabinet médical dans l'immeuble, synonyme de passages fréquents ? Des travaux sont-ils prévus ou en cours dans l’un ou l’autre des logements ? Si oui, quelle en est la durée ? N’hésitez à discuter avec le gardien de l’immeuble pour en savoir plus.

 

L’environnement et le quartier

De préférence, rendez-vous sur place à différentes heures de la journée, en semaine comme le week-end. Certaines nuisances se révèlent parfois le soir.

Penchez-vous sur la proximité des transports, des commerces et des services (espaces verts, hôpitaux, écoles...). Enfin, renseignez-vous auprès du service d’urbanisme de la mairie pour savoir si le secteur fera l’objet d'un aménagement urbain à court ou moyen terme.

Impôts locaux et charges de copropriété

Les impôts locaux

N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur le montant des taxes d’habitation et foncière. Parfois élevés, ces impôts sont à prévoir dans votre budget. En région, le montant des impôts locaux peut varier sensiblement d’une commune à l’autre.

Les charges de copropriété

Elles regroupent tous les frais relatifs à la gestion et à l’entretien de l’immeuble : nettoyage, gardiennage, chauffage central, frais de tenue des assemblées générales, honoraires du syndic... Pour en connaître le montant, consultez le règlement de copropriété.

Pensez également à consulter les 3 derniers procès-verbaux d'assemblée générale, afin de savoir quels gros travaux ont déjà été votés et ceux à venir (ravalement de façade, rénovation de l’ascenseur...). Rarement connues à l’avance, les charges pour travaux peuvent représenter des montants très importants.

Vous avez un projet d'achat immobilier ? Découvrez notre assurance de prêt qui peut vous permettre des économies par rapport à l'assurance groupe proposé par votre banque dans le cadre de votre emprunt.

Dossier mis à jour le 2/10/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.