Lorsque l’on cherche un emploi, pouvoir conduire peut parfois faciliter les choses. C’est pourquoi Pôle Emploi peut, dans certains cas, financer tout ou partie du permis de conduire. Quelles en sont les conditions ? Suivez le guide.

Qui peut bénéficier de cette aide ?

Pour bénéficier de cette aide, vous devez faire le constat, avec votre conseiller Pôle Emploi, que ne pas avoir le permis de conduire (Permis B) est un obstacle à votre embauche.

Deux raisons principales peuvent justifier cette situation :
− les transports en commun sont insuffisants pour vous permettre de rejoindre la zone de recherche d'emploi,
− l'emploi recherché nécessite de détenir le permis de conduire.
 

Vous devez également remplir certaines conditions :
  • être majeur,
  • être inscrit depuis au moins 6 mois comme demandeur d’emploi,
  • être :
    -  soit inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi en catégorie 1, 2, 3, 4 ou 5,
    -  soit être bénéficiaire du RSA (dans le cadre de l’Aide personnalisée de retour à l’emploi),
  • être bénéficiaire de minima sociaux (RSA, ASS, allocation adultes handicapés, allocation temporaire d'attente) et non indemnisé par l’assurance chômage, ou encore bénéficier de l’Aide au Retour à l’Emploi.

Une dérogation possible

Si vous n’êtes pas inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis plus de 6 mois, vous pouvez bénéficier de l’aide au permis de conduire en cas de promesse d'embauche en CDI, CDD ou contrat d’interim de 3 mois au moins, nécessitant le permis de conduire.

Cette aide ne peut être attribuée qu'une seule fois pour un même demandeur d’emploi.

Comment en profiter ?

Un formulaire spécifique vous sera fourni par votre agence Pôle emploi pour solliciter cette aide.

Vous devez ensuite chercher une auto-école, et lui faire établir un devis pour votre formation.

Vous renvoyez ensuite à Pôle Emploi le formulaire complété ainsi que le devis et le Relevé d’Identité Bancaire (RIB) de l’auto-école.

Quel est le montant de l'aide ?

L’aide sera égale au montant du devis établi par l’auto-école dans la limite de :

  • 1 200 € si vous êtes demandeur d’emploi,
  • 1 500 € si vous êtes bénéficiaire du RSA.

Attention, vous n’allez pas percevoir cette aide : elle sera versée directement à l'auto-école, en plusieurs fois.

Différents justificatifs seront réclamés au fil de votre formation pour poursuivre les versements et vérifier votre assiduité (l’attestation d'inscription, une attestation de suivi de l'apprentissage, un justificatif de réussite à l'examen du code dans les 5 mois après l'attribution de l'aide, un justificatif de l'obtention du permis ou de 2 participations à l'examen…).
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions