L’assurance vie est une solution particulièrement souple pendant toute la vie de votre contrat. En phase d'épargne (pas de plafond de versements, nombre de contrats non limités) comme lorsqu'il s'agira d'en retirer les fruits (nombreuses options de retrait).

À l’ouverture de votre contrat

Quelques centaines d’euros euros suffisent pour souscrire  votre contrat.
Contrairement au Livret A ou au PEA, par exemple, vous avez le droit de souscrire autant de contrats d’assurance vie que vous le souhaitez.

Les versements complémentaires

Vous pouvez ensuite alimenter votre contrat à votre rythme, sous forme de versements libres ou de versements libres programmés, qui viennent s'ajouter à l'épargne déjà consctituée)

Contrairement à d’autres placements, vos versements ne sont pas plafonnés sur un contrat d’assurance vie. Une prime de fin d’année ou un héritage constituent de bonnes opportunités pour réaliser des versements complémentaires.

Les avantages des versements libres programmés

En versant régulièrement une somme fixe définie à l’avance par prélèvement automatique, vous bénéficiez de plusieurs avantages :

  • vous épargnez automatiquement sans avoir à y penser,
  • votre effort d’épargne est lissé sur l’ensemble de l’année,
  • en investissant régulièrement la même somme sur un support financier, vous atténuez l’effet des fluctuations des marchés.

Vous pouvez à tout moment suspendre, augmenter ou diminuer vos versements.
La fin de remboursement d’un crédit ou d’un prêt immobilier dégage une capacité d’épargne pour un contrat d’assurance vie et les versements libres programmés sont alors particulièrement adaptés.

Dossier mis à jour le 3/4/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions