Vous vous apprêtez à louer un appartement ? Afin d’écarter tout éventuel litige avec le propriétaire, il est indispensable d’être particulièrement attentif lors de l’état des lieux. Voici quelques réflexes simples pour éviter les mauvaises surprises.

État des lieux à l’entrée

L’état des lieux est le descriptif précis du logement entre un propriétaire et un locataire. Il est obligatoire quel que soit le type de location (1), et doit être daté, signé, et remis à chacune des personnes concernées par le contrat de location.
L’objectif est de constater l’état général du logement avant la remise des clefs.

Conseils pratiques

Sol, plafond, sanitaires, serrurerie, installations électriques, chauffage… Prenez soin de décrire l’appartement pièce par pièce, avec les termes les plus précis possibles (par exemple : présence de fissures sur les murs, carrelage en bon état à l’exception d’un carreau fendu dans la cuisine, etc.). N’hésitez pas à ajouter des détails non précisés dans l’état des lieux généralement pré-rempli. Cela vous permettra d’éviter tout litige éventuel avec le propriétaire lors de votre sortie.

Si, dans les jours qui suivent votre installation, vous constatez un défaut important qui n’a pas été mentionné dans l’état des lieux, n’hésitez pas à le signaler à votre propriétaire par lettre recommandée avec accusé de réception.

État des lieux à la sortie

Avant d’effectuer l’état des lieux de sortie, pensez à bien nettoyer votre appartement et à effectuer les réparations locatives nécessaires (remplacement des ampoules et interrupteurs, pose de raccords en cas de taches ou de trous dans le sol, entretien courant des robinets, etc.).

>Télécharger la liste des réparations locatives

(1) Excepté pour la location meublée, où il reste facultatif en début de bail
 
Dossier mis à jour le 26/07/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.