formation-premiers-secours

Se former aux premiers secours : un geste citoyen

Face à une situation d’urgence, connaître les gestes vitaux peut suffire pour sauver une vie en quelques minutes. Où apprendre les gestes qui sauvent ? Et à quel coût ? Petit tour d’horizon.

Un enjeu citoyen

Chaque année, 5 millions de Français sont victimes d’accidents de la vie courante, et près de 20 000 en meurent, soit 5 fois plus que les accidents de la route.

Chacun de nous peut être témoin d’un malaise, d’un accident ou d’une chute. Or dans ce genre de situation, après avoir prévenu les secours et en attendant leur arrivée, on peut souvent se sentir inutile et impuissant.

Qu’il s’agisse d’un membre de votre famille, d’un collègue de bureau ou d’un passant, connaître les bons gestes peut parfois sauver une vie pendant ces quelques minutes, ou du moins permettre de « stabiliser » la victime, en dégradant le moins possible son état de santé.

Aujourd’hui, 95% des Norvégiens ont été initiés aux gestes qui sauvent, mais encore trop peu de Français les connaissent.
 

Une formation accessible à tous

Plusieurs organismes proposent des formations de prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) à travers toute la France : la Croix Rouge, les pompiers, la Protection civile et l’Ordre de Malte notamment.

Comprenant de la théorie et de la pratique, cette formation permet d’obtenir le Brevet européen des premiers secours (BEPS). Elle dure entre 7 et 10h et se déroule sur une journée (ou 2 demi-journées) à la fin de laquelle les participants reçoivent une attestation qui les accompagnera toute leur vie.

La formation PSC1 est ouverte à tous à partir de l’âge de 10 ans et comprend 8 modules (l’alerte, la protection, les conduites à tenir en cas d’inconscience, d’étouffement, de saignement…). Aucune connaissance préalable n’est exigée, ni condition physique particulière. Les gestes vitaux sont simples et accessibles à tous.

Un coût modéré

Le prix d’une telle formation dépend de l’organisme auquel vous vous adressez, mais il faut compter en moyenne entre 50 et 75 euros.

Ce prix inclut le guide récapitulant les gestes appris, remis à la fin de la formation.
A la Croix-Rouge, l'argent des formations permet notamment de financer le matériel pédagogique, la formation des formateurs bénévoles et la mise en place de projets spécifiques de formations (écoles, salons...).

En tant que demandeur d’emploi, cette formation peut être prise en charge par Pôle Emploi, selon votre secteur d’activité.

Pour les salariés, cette formation peut rentrer dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF).

En savoir plus :

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.