Vous venez d’hériter d’un bien immobilier et n’avez pas les moyens de l’entretenir. Revendre et placer l’argent ou mettre en location et bénéficier d’un complément de revenus… Quelle est la meilleure stratégie à adopter ?

Faut-il accepter la succession ?

Vous venez d’hériter de l’un de vos proches ? Vous allez devoir accepter ou refuser la succession.
Accepter une succession consiste à accepter les biens comme les dettes du défunt. Et si celles-ci sont supérieures à l’actif, vous devrez les rembourser !

Vendre, louer… ou habiter ?

Vous venez d’accepter une succession et êtes désormais propriétaire d’un logement. Une question se pose alors : allez vous le vendre ou le garder ?

1. Vous décidez de conserver ce bien pour l’habiter.
2. Vous êtes locataire mais ne souhaitez pas garder le bien dont vous venez d’hériter. Vous décidez donc de le vendre afin de disposer d’un apport pour acheter votre résidence principale.

3. Vous êtes déjà propriétaire. Le bien dont vous avez hérité peut être soit vendu, et l’argent de la vente investi, soit conservé et mis en location.

Vente ou mise en location : quels avantages ?

Vous ne souhaitez pas conserver le bien reçu en héritage ? Vendre et louer présente des avantages et des inconvénients.
Quelques éléments de comparaison.

 

1. Vous souhaitez conserver votre bien et le placer en location ?

Les avantages :

  • vous percevez des loyers réguliers,
  • votre patrimoine est protégé sur le long terme,
  • votre argent est « immobilisé ».

Les inconvénients :

  • la gestion locative demande du temps et des compétences,
  • vous êtes exposé à des charges fiscales (taxe foncière, taxe sur les loyers…),
  • selon la nature et l’emplacement du bien, le risque de vacance peut rendre vos rentrées d’argent irrégulières.

 

2. Vous décidez de vendre votre bien et de placer l’argent ?

Les avantages :

  • vous disposez d’une partie ou de la totalité de votre capital,
  • vous pouvez diversifier vos placements,
  • vous pouvez anticiper votre succession.

Les inconvénients :

  • un mauvais investissement peut vous faire tout ou partie de votre capital,
  • vous êtes soumis à la fiscalité sur les placements,
  • vous risquez de ne pas vendre votre bien au meilleur prix selon la période à laquelle vous choisissez de le placer sur le marché.

Bien reçu en indivision : mode d’emploi

Vous avez reçu un bien en indivision ? Toutes les décisions le concernant vont devoir être prises en commun avec les autres héritiers. À moins de sortir de l’indivision par un partage des biens. Dans ce cas, si vous souhaitez conserver le logement, vous devrez racheter leur part aux autres héritiers.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.