Skip to main content
Agents non titulaires de la fonction publique : vos régimes de retraite

Agents non titulaires de la fonction publique : vos régimes de retraite

Les agents non titulaires de l'Etat sont des agents publics non-fonctionnaires. Ils ne relèvent donc pas des mêmes organismes que ces derniers. Comment et auprès de quels régimes cotisent-ils ? Explications.

Les agents non titulaires de l'Etat sont des agents publics non-fonctionnaires. Ils ne relèvent donc pas des mêmes organismes que ces derniers. Comment et auprès de quels régimes cotisent-ils ? Explications.





Qui sont les agents non titulaires ?

Il s’agit essentiellement des ouvriers d'État, personnels de l'enseignement sous contrat payés par l'État, contractuels, auxiliaires, vacataires, collaborateurs extérieurs, ou encore « emplois aidés » tels que « les contrats emploi solidarité ».


agents-non-titulaires




De quels régimes relèvent-ils ?

Les agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques relèvent :


  • du régime général de la Sécurité sociale (CNAV) pour leur retraite de base,

  • de l'IRCANTEC pour leur retraite complémentaire.

Bon à savoir: 
les fonctionnaires ayant moins de 2 ans de service relèvent des mêmes organismes. Ils cotisent en plus auprès du Régime Additionnel de la Fonction Publique (RAFP).
quels-regimes




Comment cotiser ?

La cotisation des agents non titulaires au régime de retraite de base est composée d’une part salariale et d’une part patronale.


La cotisation salariale s’élève à :


  • 6,65 % sur la partie du salaire limitée au Plafond Annuel de la Sécurité sociale (36 372 € en 2012),

  • 0,1 % sur la totalité du salaire.

La part patronale s’élève à :


  • 8,3 % sur la partie du salaire limitée au Plafond Annuel de la Sécurité sociale (PASS),

  • 1,6 % sur la totalité du salaire.


La cotisation au régime de retraite complémentaire comporte également une part salariale et une part patronale. Elle est divisée en 2 tranches.  


  • La tranche du salaire inférieure ou égale au PASS est soumise à cotisation :

                 - salariale au taux de 2,25 %,

                 - patronale au taux de 3,38 %.


  • La fraction de la rémunération qui excède ce plafond est soumise à cotisation :

                - salariale au taux de 5,95 %,

                - patronale au taux de 11,55 %.


comment-cotiser




Comment bénéficier d’une retraite à taux plein ?

Vous pouvez bénéficier d'une retraite à taux plein, quelle que soit votre durée d'assurance, à 65 ans, si vous êtes né avant le 1er juillet 1951.

Si vous êtes né après cette date, l'âge auquel vous pouvez bénéficier d'une retraite à taux plein dépend de votre année de naissance :


  • 65 ans et 4 mois si vous êtes né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951,

  • 65 ans et 9 mois si vous êtes né en 1952,

  • 66 ans et 2 mois si vous êtes né en 1953.

Pour bénéficier d’une retraite à taux plein avant l’âge légal de départ à la retraite, vous devez avoir validé un certain nombre de trimestres d’assurance, variable en fonction de votre année de naissance :


  • 160 trimestres si vous êtes né en 1948 ou avant,

  • 161 trimestres si vous êtes né en 1949,

  • 162 trimestres si vous êtes né en 1950, et ainsi de suit

     

Dossier mis à jour le 11/10/2012


retraite-taux-plein


"

Partager