Au printemps 2013, la France prévoit d’engager une réforme de son système de retraite. Quelle est la situation chez nos voisins européens ? Quels sont les types de régimes en vigueur ? Tour d'horizon des différents systèmes de retraite en Europe.

L’âge légal de départ à la retraite

L’âge légal de départ à la retraite varie entre 60 et 67 ans selon les pays : il est actuellement de 62 ans (1) en France, de 65 ans en Allemagne, en Belgique, au Danemark ou en Espagne, et peut atteindre 67 ans en Suède. L’âge légal de départ à la retraite, qui est soumis à de nombreuses dérogations, peut également dépendre du sexe (Autriche, Italie et Royaume-Uni, par exemple), ou encore des branches professionnelles.

La retraite à taux plein

Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, la durée de cotisation varie fortement d’un pays à l’autre : en France, 41,5 années de cotisation sont nécessaires, contre 35 années en Allemagne ou encore 30 au Royaume-Uni (2). Dans certains cas, l’obtention de la retraite à taux plein dépend du nombre d’années de résidence dans le pays, comme par exemple en Suède (40 années) ou au Pays-Bas (50 années).

Systèmes par répartition et systèmes par capitalisation

Dans les systèmes par capitalisation, chaque actif épargne pour financer sa propre retraite : cette capitalisation peut s’effectuer individuellement ou collectivement (à travers les accords d’entreprise, par exemple).

Avec les systèmes de retraite par répartition, les cotisations versées par les travailleurs sont utilisées pour payer les pensions des retraités actuels. Ce système de solidarité entre générations, en vigueur notamment en France, en Allemagne ou en Autriche, dépend fortement du rapport entre la population active et le nombre de retraités. Ainsi, face au vieillissement de la population et à l’augmentation du chômage en Europe, plusieurs pays intègrent désormais des éléments de capitalisation dans leur système de retraite, comme c’est par exemple le cas en Suède.

Focus sur…

Le Royaume-Uni : les Britanniques disposent d’un système mixte, qui repose principalement sur la capitalisation. Les retraités perçoivent une pension publique de base, combinée à une retraite complémentaire, qui peut être publique ou privée, selon le choix de chacun. L’âge légal de départ à la retraite est actuellement de 65 ans pour les hommes et de 60 ans pour les femmes.

L’Allemagne : les Allemands bénéficient d’un système de retraite par répartition, qu’ils peuvent combiner à une retraite complémentaire par capitalisation. L’âge légal de départ à la retraite est actuellement de 65 ans.

L’Espagne : les Espagnols bénéficient d’un système public de retraite par répartition, qu’ils peuvent coupler à un système complémentaire de retraite par capitalisation : s’ils le souhaitent, les salariés peuvent opter pour un régime professionnel ou pour des plans d’épargne retraite individuels. L’âge légal de départ à la retraite, qui est actuellement de 65 ans, devrait passer à 67 ans dès 2013.

La Suède : les Suédois disposent de 2 régimes obligatoires distincts : l’un, majoritaire, fonctionne selon le principe de répartition. L’autre fonctionne selon le principe de capitalisation. Chaque année, les Suédois reçoivent une « enveloppe orange », qui récapitule l’ensemble des cotisations versées et déduit le montant de leur retraite, en prenant notamment en compte leur espérance de vie selon leur classe d’âge. En Suède, l’âge de départ à la retraite varie actuellement de 61 à 67 ans.

Choisissez votre solution d’épargne retraite !
Pour assurer votre retraite et garantir votre tranquillité, optez pour la solution d’épargne adaptée à vos besoins.

 

1  Pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955.
Les systèmes de retraite dans l'UE (pdf)

 

Dossier mis à jour le 27/09/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions