Afin de s'adapter à la réforme des retraites et combler leur déficit, les régimes de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC ont été révisés. Le projet d'accord sur ces 2 régimes entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2011. Alignement sur l'âge de départ à la retraite du régime général, rendements harmonisés, majorations pour enfants... Le point sur les principaux changements.

L’âge du départ à la retraite aligné sur le régime de base

Pour bénéficier d'une retraite complémentaire à taux plein sans minoration, l'âge requis était, jusqu'alors, de 65 ans. Désormais, cet âge minimum est reporté de 2 ans pour les assurés nés après 1955.
Pour les générations nées avant cette date, le relèvement de 4 mois supplémentaires par an se fera progressivement : 65 ans et 4 mois pour les assurés nés en 1951, 65 ans et 8 mois pour ceux nés en 1952, etc.
 
Définitions
ARRCO (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés) : régime de retraite complémentaire de tous les salariés du secteur privé, quels que soient leur statut (cadre, intermittent, apprenti…) ou la nature et la durée de leur contrat de travail (contrat à durée déterminée, indéterminée…).

AGIRC (Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres) : régime de retraite complémentaire des salariés cadres, qui complète le régime ARRCO.

Des rendements harmonisés entre les 2 régimes

La valeur des points de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC sera revalorisée le 1er juillet 2011. Le point d'ARRCO sera augmenté de 2,11 %, contre 0,41 % pour le point d'AGIRC. Cette mesure devrait permettre d'aligner le rendement de l'AGIRC, retraite complémentaire des cadres, sur celui de l'ARRCO, retraite complémentaire de tous les salariés.
 
Ces points de retraite complémentaire, accumulés sur un compte retraite tout au long de la carrière professionnelle, servent de base de calcul au montant de la retraite complémentaire obligatoire.

Des majorations pour enfants plus importantes

Si vous prenez votre retraite alors que vous avez encore des enfants à charge, vous pourrez prétendre à une majoration de vos pensions de retraite de 5 % par enfant, quel que soit votre régime de retraite complémentaire. Jusqu'à présent, cet avantage n'était proposé qu'aux bénéficiaires du régime ARRCO uniquement.
 
 
Vous n'avez plus d'enfants à charge mais vous avez élevé au moins 3 enfants ?
Quel que soit votre régime de retraite complémentaire, vous pourrez bénéficier d'une majoration de 10 % du montant de votre pension. Cette majoration ne s'appliquera toutefois que pour les droits acquis à compter du 1er janvier 2012 et sera plafonnée à 1 000 € par an. Pour les droits acquis avant cette date, vous continuerez à profiter d'une majoration de 5 % à l'ARRCO et de 8 % à l'AGIRC pour 3 enfants (+ 4 % par enfant supplémentaire).

Le taux actuel de la pension de réversion maintenu

La mesure qui envisageait de réduire le taux des pensions de réversion des retraites complémentaires de 60 à 54 % n'a finalement pas été retenue. En cas de veuvage, la pension de réversion est donc maintenue à 60 % de la retraite complémentaire de l'assuré décédé.
L'âge minimum pour la percevoir demeure 55 ans à l'ARRCO et 60 ans à l'AGIRC.
 
Dossier mis à jour le 20/04/2011

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions