Magasin franchisé : maîtriser ses coûts d'aménagement

 
08/02/2010
Franchisé, l'installation
Droits et devoirs du franchisé
Dans le cadre de son contrat, le franchisé s'engage à respecter l'identité de la marque : look, signalétique, esprit... Ses choix d'aménagement doivent être en conformité avec le concept du franchiseur. Une fois les travaux réalisés, il doit accepter la visite d'un architecte qui vérifiera que l'installation est conforme au cahier des charges de l'enseigne.
 
Les franchiseurs n'ont pas le droit d'imposer leur prestataire pour l'aménagement du magasin : vous êtes libre de recourir aux professionnels de votre choix.
 
Comment choisir ses prestataires ?
  • Avantages et inconvénients du prestataire proposé par le franchiseur
Le prestataire de votre franchiseur peut avoir passé un accord-cadre qui permet de réaliser des économies d'échelle et de réduire les coûts. L'expérience accumulée du fait de la réalisation de plusieurs points de vente peut aussi être un gage de qualité et de compétitivité.
 
Attention : certains franchiseurs en profitent pour prendre une ristourne au passage (ce qui est bien sûr illégal) sur l'aménagement du magasin.
 
  • Une seule solution : l'appel d'offres
Pour faire votre choix de façon éclairée, mettez en concurrence plusieurs aménageurs et comparez les prix et les prestations proposées.
N'hésitez pas non plus à vérifier les références du prestataire que vous comptez choisir en allant sur place voir les magasins qu'il a aménagés ou rénovés.
 
Repères : l'aménagement d'un magasin de prêt-à-porter (façade, sol, murs, éclairage, mobilier, décoration) coûte environ 1200€/m2. Dans le bas de gamme, il est difficile de descendre en dessous de 600€/m2, à moins de réaliser les travaux soi-même...
 
Check list pour un aménagement réussi
  • Le temps c'est de l'argent
Le lancement d'un nouveau point de vente franchisé dans un réseau bien structuré s'accompagne souvent d'actions commerciales, de communication, d'une formation, etc. Si vos travaux prennent du retard, ces opérations seront décalées. Pour éviter de prendre du retard :

- faites préciser les délais dans le devis et prévoyez des pénalités de retard
- évitez de recourir à un trop grand nombre d'artisans
- si c'est le cas, faites appel à un conducteur de travaux. Il vous prendra environ 10% du coût global. Mais en cas de retard, c'est lui qui devra payer les pénalités.
 

  •  Contraintes administratives : y avez-vous pensé ?
Vous êtes obligé, en tant que commerçant, de déposer en mairie une déclaration de travaux ainsi qu'un dossier d'aménagement, qui concerne l'accès des personnes handicapées et la sécurité. Si vous n'êtes pas conforme, les travaux d'aménagement peuvent vous coûter très cher (isolation pour une résistance au feu, installation d'un ascenseur ou d'une plate-forme élévatrice).
 
À noter : d'ici 2012, les espaces de circulation dans le magasin devront être au minimum de 140 cm (contre 90 aujourd'hui) pour permettre le passage des fauteuils roulants. Anticipez !
 
 
Bon à savoir
Si le franchiseur vous propose un magasin « clé en main » qui comprend le droit d'entrée, l'équipement, la formation et le matériel, exigez alors qu'il distingue clairement les travaux d'aménagement des autres prestations.
Vous pourrez ainsi comparer les prix et choisir le meilleur rapport qualité/prix.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.