À quoi sert l’assurance homme-clé ?

 
08/12/2016

Je suis médecin généraliste et je souhaite protéger ma famille au cas où il m’arriverait quelque chose. L’assurance homme-clé est-elle la solution ?

assurance homme clé

Corinne Bonne, chef de produit prévoyance chez Generali répond à nos questions.

"Si vous exercez seul, en libéral, la solution la plus adaptée est un contrat de prévoyance bénéficiant de la fiscalité Madelin. Ce contrat garantit le versement de garanties décès et d’une rente en cas d’invalidité ou d’incapacité de nature à vous empêcher d’exercer.

L’assurance homme-clé est un contrat souscrit par une entreprise pour lui permettre de mieux faire face aux conséquences du décès ou de la perte totale et irréversible d’autonomie d’un collaborateur au savoir-faire précieux, indispensable à la bonne marche de l’activité. Le choix du ou des collaborateurs assurés est libre : il peut par exemple s’agir d’un luthier, du maître de chai d’une exploitation viticole ou d’un commercial au carnet d’adresses très fourni.

S’adressant à toutes les structures, depuis les TPE jusqu’aux grosses sociétés, l’assurance homme-clé prévoit, en cas de sinistre, le versement d’un capital convenu à la souscription. Le tarif annuel varie selon le montant de l’indemnisation (à partir de 20 000 €), la profession, l’âge et l’état de santé du salarié couvert. Si le capital souscrit est élevé, l’assureur peut, sur demande, en échelonner le versement sur cinq ans.

Enfin, si vous êtes plusieurs associés dans une même structure, des assurances spécifiques vous permettent de prévoir, en cas de décès, le versement à vos associés d’un capital suffisant pour leur permettre de racheter vos parts. Rédiger au préalable un pacte d’associés devant un notaire est toutefois fortement recommandé."
 

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous aux dispositions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.