La restauration adopte la gastronomie durable

 
23/12/2009
restauration durable

Dans les assiettes, les produits de saison s'imposent. Plus question de jouer la carte de l'exotisme.

Afin d'en garantir la qualité et d'éviter tout transport, les produits sont achetés chez les agriculteurs locaux, et sont de préférence labellisés bio. Certains chefs vont même jusqu'à cultiver les fruits et légumes qu'ils offrent à la dégustation.

 

 

 

Du côté des boissons, l'eau filtrée remplace l'eau minérale et la carte des vins affiche des crus moins connus, mais de production locale.

Les efforts fournis peuvent également porter sur le restaurant lui-même : isolation thermique des bâtiments, par ailleurs construits dans des matériaux respectueux de l'environnement, ou équipements de cuisine choisis pour leur faible consommation en eau et en énergie.

Enfin, le personnel est sensibilisé à l'écologie et sait expliquer la démarche de l'établissement à la clientèle. De quoi faire des émules !

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.