Recruter par l'intermédiaire d'un cabinet : un gain de temps et d'argent ?

 
17/06/2010
cabinet de recrutement
Faire appel à un cabinet de recrutement, quels avantages ?
Le principal avantage des cabinets de recrutement est le gain de temps, mais aussi d'argent.
  • En recrutant par elle-même, une entreprise doit gérer :

- La diffusion multisupports de l'annonce d'emploi.
- Les retours de l'annonce : les questions sur le poste de la part des candidats, puis les lettres de refus.
- La convocation des profils les plus intéressants.
- La vérification des différents éléments du CV.
- De plus, les petites structures, comme les TPE ou les PME, n'ont pas toutes l'habitude de procéder à des entretiens d'embauche.

 
  • Comment se comporter face au candidat ? Quelles questions lui poser ? Comment savoir s'il dit la vérité ?
Faire appel à un cabinet de recrutement permet de :

- Laisser des professionnels des ressources humaines (RH) et du recrutement rencontrer les candidats à votre place.
- Ne pas se laisser envahir et déborder par des formalités administratives longues et parfois fastidieuses.
- Économiser du temps de travail pour être plus productif.

 

Cabinet de recrutement : comment ça marche ?
L'entreprise qui cherche à recruter un nouveau collaborateur définit d'abord le profil recherché. Le cabinet de recrutement entre alors en jeu. Contrairement à un chasseur de têtes, il utilise les techniques classiques de recrutement. Il diffuse l'offre d'emploi dans la presse spécialisée et sur Internet.C'est ensuite lui qui va faire le tri parmi la multitude de candidatures reçues.
Puis il procédera à des entretiens d'embauche préalables pour conserver les meilleurs CV. Une sélection des profils les plus pertinents sera finalement proposée au client, qui pourra rencontrer les candidats concernés et faire son choix.
 
 
Qui sont les recruteurs dans les cabinets ?
Les consultants employés en cabinet sont la plupart du temps d'anciens cadres ayant travaillé plusieurs années dans des services de ressources humaines au sein d'entreprise. Leur expérience leur permet d'aller au-delà de leur fonction de recruteur puisque qu'ils peuvent aussi jouer un rôle de conseil auprès de leur client. Par exemple, il est parfois plus intéressant pour une entreprise de réorganiser un service plutôt que de s'engager dans une démarche de recrutement.
 
Quels types de personnes peuvent recruter les cabinets ?
Les cabinets sont en général chargés de recruter trois types de profils :
  • Les cadres
  • Les agents de maîtrise
  • Les techniciens
Plus exceptionnellement, ils peuvent se charger de procéder à des recrutements plus massifs lorsqu'un client a besoin de nombreux collaborateurs rapidement. Cette situation peut se produire par exemple dans le BTP pour trouver de la main-d'œuvre sur des chantiers ou à l'occasion d'un transfert d'une unité de production.
 
Externaliser ses recrutements : combien ça coûte ?
Le recrutement par un cabinet reste cher.
 
Deux types de rémunération existent.
 
  • La commission forfaitaire (« retainer fee »)
Il s'agit d'un forfait pour le client. Ce forfait est le plus souvent mensuel et couvre les dépenses engagées par le cabinet, notamment les frais d'annonce. En effet, une annonce publiée dans la presse nationale peut coûter plusieurs milliers d'euros. Au final, ce forfait sera payé même si le cabinet de recrutement ne trouve pas le bon candidat.
 
  • Sous-condition (« contingency »)
Le client ne paye que si le candidat est recruté. Les honoraires du cabinet sont calculés à partir de la rémunération annuelle brute du salarié, soit de 10 % à 25 %. L'employeur ne doit pas oublier que l'addition peut se montrer encore plus élevée en cas de débauchage, puisqu'une augmentation de salaire sera nécessaire pour attirer dans l'entreprise les meilleurs talents déjà en poste.
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.