Skip to main content

10 conseils pour créer une newsletter performante

Loin d’être démodée, la newsletter reste encore un outil puissant pour consolider vos équipes en interne, fidéliser votre clientèle ou même atteindre de nouveaux prospects. Elle représente un atout commercial et communicationnel de poids, aussi bien en BtoB qu’en BtoC. Gare cependant à bien la peaufiner pour ne finir dans les spams. Voici 10 conseils à suivre pour créer une newsletter performante pour votre entreprise.

1. Réfléchissez à votre cible

En tant qu’outil de communication, la newsletter se doit donc d’être adaptée à la bonne cible, au bon endroit, au bon moment. Souhaitez-vous communiquer en interne ? Fidéliser vos clients ? En capter de nouveaux ? Chaque cible impliquera donc une plume et un contenu différents. 

2020-09/Generali-Illustrations-Chiffres_0922.jpg

 

2. Proposez un contenu unique et adapté

Jusqu’à 60 % des internautes se désabonnent des emailings dont le contenu ne correspond pas à leurs attentes. Et ceci est d’autant plus vrai pour les newsletters. Il est crucial de proposer un contenu de valeur : conseils, expertise, actualité de votre entreprise ou encore articles issus de votre blog.

3. N’oubliez pas la forme

L’esthétique ne doit pas être mise au second plan si vous souhaitez capter votre lecteur. Privilégiez un format épuré, un équilibre entre le texte (40 %) et les images (60 %), en privilégiant celles de qualité. Si vous n’en trouvez pas sur Google Images, rendez-vous sur les banques d’images gratuites comme Pixabay.  Attention cependant à ne pas en choisir de trop lourdes. Il est recommandé d’intégrer des visuels de moins de 150 Ko pour leur permettre de bien s’afficher.

4. Assurez-vous que vous que votre newsletter s’affiche partout

N’hésitez pas à tester différentes messageries pour vérifier que votre newsletter s’affiche correctement en toutes circonstances : Gmail, Outlook, Yahoo, etc. Ainsi que d’autres formats d’écran, particulièrement le mobile sur lequel vos lecteurs sont susceptibles de lire votre newsletter.

5. Évitez certains mots pour ne pas passer pour un spam

Que cela soit dans l’objet de votre newsletter ou dans son contenu, détachez-vous le plus possible du langage commercial et publicitaire pour ne pas passer pour un spam. Évitez donc les termes « gratuit », « gagner », « offre », « réduction », certains signes comme « € » et « % » ou même l’usage de majuscules pour des phrases entières.

6. Soyez régulier et stratégique

Newsletter hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle, à vous de trouver la fréquence qui conviendra le mieux selon votre contenu et, surtout, selon vos ressources. Ne soyez pas intempestif au risque de passer pour un spam, ni trop irrégulier afin d'éviter que l’on vous oublie.

Privilégiez le mardi et le jeudi aux créneaux de 10h ou 14h/15h pour envoyer votre newsletter. Ces créneaux sont en effet privilégiés par les cibles, qui ouvrent plus fréquemment leurs mails pendant ces périodes. C'est du moins ce qu'on constaté plusieurs études.

7. Laissez la possibilité à vos lecteurs de se désinscrire

La réglementation vous impose de permettre à vos lecteurs de se désabonner de votre newsletter. Selon le logiciel que vous utilisez pour la produire, vous pourrez laisser la possibilité aux lecteurs qui se désabonnent de vous expliquer la raison de leur choix.

8. Mesurez la performance de votre newsletter

Les logiciels d’envoi vous permettront de garder un œil sur le taux d’ouverture de vos newsletters. Vous pourrez ainsi évaluer les contenus et les périodes d’envoi ayant eu le plus de succès.

9. Restez à l’écoute de vos lecteurs pour améliorer votre newsletter

Enfin, n’oubliez pas ceux pour qui vous produisez cette newsletter : vos lecteurs. Donnez-leur donc la parole régulièrement pour améliorer votre contenu en insérant un sondage ou un Google Form pour recueillir leurs feedbacks et ainsi optimiser votre newsletter. 

10. Sélectionnez le bon outil pour diffuser votre newsletter

Il existe aujourd’hui de nombreux logiciels en ligne gratuits vous permettant de créer votre newsletter, de la diffuser à une liste de contacts, ainsi que d’en mesurer la performance. Les logiciels se différencient par leur maniabilité et leurs fonctionnalités. A vous de trouver celui qui vous conviendra le mieux sur le long-terme.

Enfin, n’oubliez pas pour qui vous produisez cette newsletter : vos lecteurs. Donnez-leur donc la parole régulièrement pour améliorer votre contenu en insérant un sondage ou un Google Form pour recueillir leurs feedbacks et améliorer votre newsletter. 

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.